Ne pas être qu'un "patient" ...

Le pique-​nique de Quimperlé

Aujourd’hui, pique-​nique à Troy­sol au bord de l’Isole. Il fait beau, le ciel est bleu.

Qui va venir pour ce premier repas cham­pêtre ? Ma femme et moi sommes émus comme deux collé­giens. Au dernier point-​rencontre, on a décidé pour la première fois de sortir de notre local où nous nous réunis­sons le 2éme mercredi de chaque mois depuis un an. Nous ne sommes que 10 en comp­tant les conjoints.

Conti­nuer à lire Le pique-​​nique de Quim­perlé…

Éditorial du numéro 9 — Le Parkinsonien Indépendant

Le Parkin­so­nien Indé­pen­dant n°9 — juin 2002

Il n’y a pas aujourd’hui de réponse défi­ni­tive

Je vais peut-​être paraître, aujourd’hui, pessi­miste mais il me semble indis­pen­sable d’être objec­tif par rapport à de nombreux discours qui viennent nous dire : « Ça pour­rait être pire. Il y a des médi­ca­ments. On peut vous opérer. Et puis la recherche va sûre­ment débou­cher sur des décou­vertes impor­tantes. »

Conti­nuer à lire Édito­rial du numéro 9 — Le Parkin­so­nien Indé­pen­dant…

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.