Ne pas être qu'un "patient" ...

pétition pour une Prise en Charge de la Nicotinothérapie

Atteint depuis 4 ans de la mala­die de Parkin­son (61 ans aujourd’hui), voici une péti­tion pour une Prise en Charge de la Nico­ti­no­thé­ra­pie dans la Mala­die de Parkin­son et bien d’autres pathologies …

pour signer la péti­tion, cliquez ici…

[vu sur le net] — Parkinson : un test de vision pour dépister la maladie ?

Article trouvé sur le site de Metro­news

Des cher­cheurs ont mis au point un examen permet­tant d’identifier, dans les yeux, des signes précur­seurs de la mala­die de Parkinson.
Certains chan­ge­ments peuvent être obser­vés dans la rétine.

pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien…

Communication de l’Unité Parkinson d’Ydes (UPY)

Nous avons reçu une commu­ni­ca­tion de l’Unité Parkin­son d’Ydes (UPY), à laquelle nous avions consa­cré cet article

C’est avec grand plai­sir, que je vous invite à la troi­sième Jour­née Portes Ouvertes de l’Unité Parkin­son d’Ydes dans le Cantal.

Fort de notre expé­ri­men­ta­tion, l’Unité Parkin­son accueille depuis Avril 2012 des patients, de toute la France, atteints de la Mala­die de Parkin­son et syndromes appa­ren­tés en Héber­ge­ment Tempo­raire ou Perma­nent dans une prise en charge adap­tée et spécifique.

Le mois de Septembre est un mois char­nière puisque nous sommes dans l’attente de l’autorisation d’activité par la nouvelle ARS Auvergne Rhône Alpes.

C’est en tout cas ce que nous souhai­tons dans l’espoir de conti­nuer notre démarche auprès des malades et de leurs familles et de voir un jour cette initia­tive se multi­plier ailleurs en France.

Venez nombreux soute­nir et décou­vrir l’Unité Parkin­son lors de notre 3ème Jour­née Portes Ouvertes, le Mercredi 14 Septembre 2016 à 14h00 à l’Unité Parkin­son d’Ydes.

l’Unité Parkin­son d’Ydes (UPY)est présen­tée sur le site de l’hôpital dont elle dépend

Communication de l’association A2N (association Neurothérapie et Nicotine)

Suite à notre article du 29 juillet 2016 nous avons reçu cette ce message de A2N (asso­cia­tion Neuro­thé­ra­pie et Nicotine)

Bonjour,
Beau­coup occupé par la situa­tion actuelle de la NEPT (trai­te­ment par la Nico­tine à l’Etat Pur par voie Trans­der­mique) Je n’ai pas remar­qué qu’une erreur sur mon N° de télé­phone avait été repro­duite. Les auteurs de l’article n’en sont pas respon­sables. Imprimé sur un millier de cartes de visite la correc­tion n’a pu être complète !
Pour me joindre faites les N° suivants : 06 83 71 30 12 ou 02 99 62 38 17.

Pour répondre aux demandes des uns et des autres quant à la réac­tion à avoir face à ces tenta­tives de suppres­sion, sachez que nous travaillons ferme au sein de l’association A2N sur plusieurs fronts : cour­riers envoyés aux prin­ci­paux déci­deurs (Martin HIRSCH, direc­teur géné­ral de l’AP-HP, Martine ORIO, direc­trice du CHU Henri Mondor, Pr A-​C BACHOUD-​LEVY, chef du seer­vice neuro­lo­gie, Pr Pilippe REMY, respon­sable du Centre Expert, Mari­sol TOURAINE, ministre de la santé…) D’autres types d’actions sont en cours de mise au point en direc­tion des élus, de la presse… auxquels l’ensemble des personnes concer­nées pour­ront s’associer (patients, proches et toutes personnes n’acceptant pas les diktats de l’administration et des person­nels médi­caux qui combattent les décou­vertes du Dr Villa­fane sans prendre en compte les résul­tats obte­nus sur le terrain.

Si vous avez des propo­si­tions d’interventions n’hésitez pas à les faire connaître.
DÉTERMINÉS et SOLIDAIRES.

Auguste Pous­set au nom d’A2N

La Plateforme de Répit et d’accompagnement vous propose un nouveau service

Vous êtes domi­ci­lié (e) au sein ou à proxi­mité des cantons de Pont-​Croix et de Douar­ne­nez ? Vous avez besoin de temps pour vous, pour rencon­trer des membres de votre famille, réali­ser une acti­vité de loisir, cultu­relle ou de détente, faire des démarches admi­nis­tra­tives ou vous rendre à un RDV médical ?

La Plate­forme de Répit et d’accompagnement vous propose un nouveau service qui permet de s’absenter en toute confiance pour avoir du temps pour vous. En partenari­at avec un service d’aide à la personne, une auxi­liaire de vie peut venir chez vous afin de prendre soin de votre proche et vous permettre ainsi de béné­fi­cier de temps libéré.

forfait temps libre

lire le dépliant entier…

56. Association de Parkinsoniens du Morbihan

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Le 22 mars se tenait notre Assem­blée Géné­rale à Lande­vant. A cette occa­sion nous avions invité Jean Grave­leau, Président du CECAP, qui nous a féli­ci­tés pour notre moti­va­tion et nos actions envers les malades et leurs aidants, a bien voulu refaire l’historique du CECAP et rappe­ler l’implication du Comité au sein du Collec­tif Parkin­son, son aide et écoute auprès des respon­sables départementaux.

L’ A.D.P.M. compte 58 adhé­rents pour 2015. Le quorum étant atteint, l’Assemblée a pu déli­bé­rer. Lecture des rapports pour 2015 et des prévi­sion­nels pour 2016, approu­vée par les adhé­rents. La Prési­dente rappelle l’importance du partage des idées pour élabo­rer de nouveaux projets, l’entraide pour que chaque adhé­rent puisse béné­fi­cier des moments de rencontre et ne pas rester isolés, l’écoute entre celles et ceux en diffi­culté, la portée des rela­tions avec nos divers partenaires :
Asso­cia­tion + béné­voles = mots indissociables

Nous procé­dons à l’élection des membres du Conseil d’Administration ; Mme le Bechen­nec, Mr Bert ayant exprimé le désir de se reti­rer, et Mme Vignon étant démis­sion­naire du poste de secré­taire. Le Siège Social est trans­féré chez la Présidente.

Ballo­tins de choco­lat, mets appé­tis­sants nous invi­taient à rejoindre les tables déco­rées avec goût. Agréable jour­née, parta­gée entre rires, chan­sons, danses et le plai­sir de se retrouver.

Le 31 mars se forme le bureau qui s’étoffe de deux nouveaux membres :
Prési­dente : M. Made­leine Campredon
Vice-​Présidents : Véro­nique Gamblin – Nicole Lecou­vey – Emile Collin.
Tréso­rière : Suzanne Collin
Tréso­rière adjointe : Danielle Barboux
Secré­taire : Hélène Le Dref
Secré­taires adjointes : M. Thérèse Le Marte­lot et Fran­çoise Vignon
Rela­tions Publiques : Henri Bron­nec – Bernard Dupont – Emile Le Dref
Social : Henri Bron­nec – Fran­çoise Vignon

le 03 Avril avec l’ARS, réunion des repré­sen­tants des usagers à Auray – Confé­rence de Terri­toire n°3&4.Plusieurs projets mis en avant après échanges entre les membres des conférences :

  • Créer et orga­ni­ser des cessions de forma­tion pour les repré­sen­tants des usagers.
  • Faire la promo­tion de la repré­sen­ta­tion des usagers, par le biais de débats publics.
  • Faire connaître le rôle et les actions des Confé­rences de Terri­toire et la CRSA.
  • Inter­pe­ler les élus afin qu’ils s’impliquent d’avantage, parti­cipent aux discus­sions dans le cadre des confé­rences et trans­mettre la parole des membres.
    Pour­suive les actions déjà engagées.
  • Orga­ni­ser un sémi­naire régio­nal des repré­sen­tants des usagers.

Un avis favo­rable de l’ARS et de la CRSA à l’appel à Projet 2015-​Démocratie en Santé- a été adressé aux Prési­dents des Terri­toires. Une enve­loppe a été allouée pour permettre de prio­ri­ser des actions : débats publics, sémi­naires des repré­sen­tants des usagers.

En juin, un sémi­naire régio­nal réunira l’ensemble des repré­sen­tants des usagers des huit Confé­rences de Terri­toire de Bretagne et de la CRSA, à St-Brieuc.

  • Le 04 Avril, inter­ven­tion auprès de 14 stagiaires à l’AFPA de Lorient.
  • Le 14 juin, nous célé­brons avec nos adhé­rents et nos parte­naires les 25 ans de notre asso­cia­tion à « la Grange à Jules » à Arradon.

A toutes et tous nous souhai­tons d’excellentes vacances « enso­leillées et reposantes ».

Le Bureau de l’ADPM, F.Vignon

44 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS de LOIRE ATLANTIQUE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Peu de choses à racon­ter en ce début d’année 2016 ….
L’organisation de notre AG qui s’est tenue le 19 mars a mono­po­lisé beau­coup de notre éner­gie. Au final : 30 adhé­rents présents – 14 pouvoirs sur un poten­tiel de 101 signa­tures : C’est peu et on ne peut que le regret­ter. Les diffé­rents rapports ont été approu­vés à l’unanimité.

Quelques remarques cepen­dant : certaines acti­vi­tés sont mutua­li­sées avec France Parkin­son dans le cadre d’un proto­cole de parte­na­riat mais seuls 2 adhé­rents de l’ADPLA parti­cipent à l’atelier voix et à l’atelier Qi-Qong.

Le budget prévi­sion­nel 2016 permet de main­te­nir les acti­vi­tés orga­ni­sées en 2015 et pour­rait même finan­cer leur déve­lop­pe­ment. Les véri­fi­ca­teurs aux comptes ont donné leur quitus à une gestion recon­nue exacte et régulière.

Le fonc­tion­ne­ment du bureau avec 2 copré­si­dentes a été ressenti comme une lour­deur. Le prin­cipe d’une prési­dence et d’une vice-​présidence a été retenu pour le futur bureau.

Jean Grave­leau nous a rappelé l’historique du CECAP, la rupture en 2000 avec FFGP et la créa­tion du CECAP en 2001. Puis il a évoqué le collec­tif créé dans le cadre du livre blanc et celui récem­ment créé avec les diffé­rentes asso­cia­tions de parkin­so­niens de France pour faire un front uni face aux pouvoirs publics dans la mise en place du plan des mala­dies neurodégénératives.

Le Docteur Laforgue nous a entre­te­nus sur la psychia­trie de liai­son qui permet l’intervention d’une équipe mobile psychia­trique dans les services médi­caux des CHU. Rappel est fait que jusqu’en 1968, neuro­lo­gie et psychia­trie n’étaient pas disso­ciées. Il fait remar­quer que l’approche psychia­trique n’est pas vrai­ment inté­grée dans la prise en charge de la mala­die de parkin­son. Il importe donc d’organiser une meilleure coopé­ra­tion entre psychiatre et neuro­lo­gie. Le prin­cipe d’une consul­ta­tion conjointe est à défendre. Toute mala­die chro­nique induit sur le long terme une dépression.

Lors de notre CA du 23 avril le nouveau bureau s’est ainsi consti­tué …non sans mal ! La préci­pi­ta­tion ? Le parkin­so­nien ne connaît pas… Normal ! Mais les aidants non plus …
Prési­dente : Annick Le Brun
Vice-​présidente : Fernande Auger
Secré­taire : André Le Meur
Tréso­rier : Philippe Auvray 

Le 30 avril dans le cadre de la jour­née mondiale du Parkin­son, le Docteur Sauva­get, psychiatre de liai­son aux CHU de Nantes nous a orga­nisé une confé­rence «  grand public  » très appré­ciée, sur les reten­tis­se­ments de la mala­die de parkin­son sur les liens fami­liaux sociaux et profes­sion­nels … vision pas ou peu abor­dée chez le seul neurologue.
Notre « bureau » du 21 Mai se penchera tout parti­cu­liè­re­ment sur l’organisation de nos 30 ans d’existence ….
Bonnes vacances à tous et au plai­sir de vous voir ou revoir à Guitte.

Annick Le Brun, prési­dente et secrétaire

[vu sur le net] — La maladie de Parkinson

article trouvé sur le site du minis­tère des affaires sociales et de la santé

La mala­die de Parkin­son est une affec­tion chro­nique neuro­dé­gé­né­ra­tive : c’est-à-dire qu’elle se carac­té­rise par la dispa­ri­tion progres­sive de certains neurones dans le cerveau.

La consé­quence prin­ci­pale de cette dispa­ri­tion neuro­nale est la dimi­nu­tion de la produc­tion de dopa­mine (une molé­cule qui permet aux neurones de commu­ni­quer entre eux), dans une région essen­tielle au contrôle des mouve­ments. De ce fait, la mala­die de Parkin­son est avant tout une mala­die qui touche les fonc­tions motrices.

pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien…

[vu sur le net] Ouverte depuis plus de deux ans, la structure assure une prise en charge de la maladie de Parkinson

article trouvé sur le site de La Montagne

Ouverte depuis avril 2012, l’Unité Parkin­son d’Ydes (UPY) a été la première struc­ture d’hébergement et de soins pour personnes atteintes de la mala­die de Parkin­son, en France. Elle reste, aujourd’hui, très origi­nale et innovante.

pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien…

35 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS d’ILLE et VILAINE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Hello les retar­da­taires, vous avez un délai supplé­men­taire pour vous inscrire
L’APIV, Asso­cia­tion d’Ille et Vilaine, est char­gée cette année d’organiser l’assemblée géné­rale du CECAP et la semaine de vacances pour les adhé­rents. Le séjour, du 2 au 8 octobre, aura pour cadre les bords de la Rance à Guitte 22 au village de Ker Al Lann/​ Cap France.

A ce jour nous enre­gis­trons un peu moins de 50 parti­ci­pants pour le Mercredi et Jeudi, jours de l’Assemblée Géné­rale et de Rencontres. Compte tenu du nombre d’inscrits, nous avons décidé de repous­ser la date butoir d’inscription au 15 Juin.

Pour vous donner envie de vous inscrire, nous vous donnons les infor­ma­tions concer­nant les parti­ci­pants extérieurs :
Mercredi soir : Domi­nique Bertin, artiste Bréti­lien de renom­mée régio­nale, (voir Google). Il inter­prète des chan­sons fran­çaises : Lama, Sardou, Ferrat et d’autres surprises.

Jeudi Jour des Rencontres : 

  • Profes­seur Marc Vérin du CHU de Rennes (voir Google)
  • Soizic Argaud, CHU de Rennes, recherche sur le compor­te­ment affec­tif, nous présen­tera les résul­tats de l’étude auxquels certains d’entre nous ont participé.
  • Sébas­tien Brault et Romain Flèche (BYM Beyond Your Motion) pour une présen­ta­tion de leur maté­riel de neuro réédu­ca­tion (voir Google).
  • Bernard Aubrée, Phar­ma­cien Natu­ro­pathe dont la répu­ta­tion dépasse les limites de notre Département.
  • Et en réserve Chris­tine Le Pallec, délé­guée de la Perfu­sion (pompe Apokinon).

Au total, ce sont des « poin­tures » qui ont accepté notre invi­ta­tion., Il ne s’agirait pas de les déce­voir en leur présen­tant un maigre public. A contra­rio, l’APIV est assu­rée d’avoir recher­ché et présenté des spécia­listes œuvrant pour notre plus grand bien, et dont les recherches sont un plus dans la lutte que nous menons au quotidien.

Yves Boccou Président 

34 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS de l’HÉRAULT

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Compte rendu de la jour­née Parkin­son du 23 avril 2016
Pour la jour­née Parkin­son que nous avons orga­nisé cette année le 23 avril, la muni­ci­pa­lité de Lignan sur Orb a mis à notre dispo­si­tion le centre cultu­rel Fran­çois Mitter­rand de la commune. Comme chaque année, tous les adhé­rents, famille, amis et béné­voles, se sont mobi­li­sés avec toute l’énergie néces­saire que demande la mise en œuvre d’une telle journée.

Avant que le spec­tacle ne commence, notre prési­dente Danièle Galan, a pris la parole pour présen­ter notre asso­cia­tion et a tenue à remer­cier Jean Grave­leau, qui cette année, nous a honoré de sa présence. Il a pu présen­ter sommai­re­ment le CECAP.

La présen­ta­tion du spec­tacle a été lancée et assu­rée par Sandrine Lenor­mand, toujours avec une belle assu­rance. Ce sont « Les Bala­dins » une asso­cia­tion biter­roise, formée de jeunes danseurs qui pratiquent du flamenco et des danses de caba­ret qui ont ouvert les festi­vi­tés. Un spec­tacle rythmé et haut en couleur.

Les chorales « Appas­sio­nata » et « La Musica », diri­gées respec­ti­ve­ment par Sandrine et Pascal Lenor­mand, nous ont ravis de part leur réper­toire divers et leur passion du chant choral. L’association « Arte­mime », avec leurs chan­sons signées, ont mis une chaude ambiance dans l’assistance.

Les membres de notre asso­cia­tion qui pratiquent le QI Gong, ont fait une démons­tra­tion diri­gée par Ghis­laine Millard. Pour les parkin­so­niens, cette disci­pline est très bénéfique.

Tout au long de l’après-midi, et pendant l’entracte, les ventes de billets de tombola, avec ses lots divers et attrac­tifs ont eu un franc succès, ainsi que l’ensemble des pâtis­se­ries, livres et autres objets. A la fin du spec­tacle, Danièle Galan a remer­cié tous les artistes béné­voles et tous ceux qui ont œuvré pour le bon dérou­le­ment de cette jour­née. C’est autour d’un apéri­tif que nous nous sommes tous retrou­vés, avec la satis­fac­tion d’avoir accom­pli une belle tache dans une chaleu­reuse ambiance.
Le montant de la vente des billets de lote­rie sera versé pour la recherche. Le résul­tat de la vente des pâtis­se­ries sera pour amélio­rer le quoti­dien de nos adhérents.
Pour termi­ner la soirée, avec quelques membres du bureau et Jean Grave­leau, que j’ai parti­cu­liè­re­ment eu le plai­sir de rencon­trer, famille et amis, sommes allés manger dans une pizzé­ria. Un bon moment de partage pour clôtu­rer cette longue journée.

Eliane Valls secrétaire

29 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS du FINISTERE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Quoi de neuf sous le ciel breton depuis la paru­tion du dernier numéro de la revue ?
Le concert de musique baroque du 28 février a attiré envi­ron 200 personnes et dégagé un excé­dent appréciable.

Le 19 mars, lors de l’Assemblée Géné­rale Annuelle de notre asso­cia­tion, un des temps forts de l’année, Marce­line Roc’h, tréso­rière de l’Association depuis plusieurs années, a souhaité céder sa place pour mieux se consa­crer à son mari. D’autres membres ont souhaité égale­ment quit­ter le conseil d’administration tout en conser­vant une part active dans le fonc­tion­ne­ment de l’Association. Le nouveau bureau de l’Association est ainsi constitué :
Président : Domi­nique Bonne
Vice-​présidents : Claire Ducros et Jean-​François Le Hir
Secré­taire : Fran­çois Tosser avec le soutien d’Émilienne Six
Tréso­rier : Chris­tian Le Bihan assisté de Gabriel Jacob.

Le 1 Avril, le docteur Amélie Leblanc a tenu une confé­rence sur l’éducation théra­peu­tique en lien avec la mala­die de Parkin­son. La confé­rence, suivie d’une table ronde, a rassem­blé plus de 180 personnes. Nous tenons à remer­cier l’équipe du CLIC de Landi­vi­siau pour son assis­tance dans la prépa­ra­tion de cette manifestation. 

Le 17 avril, l’Association des Randon­neurs de Landi­vi­siau a orga­nisé une randon­née autour de Landi­vi­siau. La recette de la jour­née a été inté­gra­le­ment rever­sée à notre asso­cia­tion. Nous les remer­cions pour leur accueil et leur générosité. 

Dans les jours à venir, nous lançons le point-​rencontre de Landi­vi­siau. Par ailleurs, nous sommes solli­ci­tés par le docteur Amélie Leblanc pour parti­ci­per à un projet d’éducation théra­peu­tique (2 membres de notre asso­cia­tion y sont conviés). Nous sommes égale­ment solli­ci­tés par la clinique de Roscoff pour une démarche identique.

Citons égale­ment la visite de certains membres de notre asso­cia­tion dans une rési­dence de personnes âgées de Douar­ne­nez, près de la plate­forme de répit lancée par l’hôpital de Douarnenez.
Une délé­ga­tion de notre asso­cia­tion est égale­ment impli­quée dans la prépa­ra­tion du forum « Bien Vieillir en Pays de Morlaix » qui aura lieu le 18 octobre 2016. 

Termi­nons par une note gaie : l’organisation d’un cochon grillé à Saint-​Nic le 25 juin prochain pour tous les membres de l’Association. Nous voulons saluer à notre manière l’arrivée de l’été.

Prenez bien soin de vous et sachons appré­cier l’instant présent.

Fran­çois Tosser, Secré­taire de l’Association.

22 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS des COTES d’ARMOR

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Notre Assem­blée Géné­rale s’est tenue le 19 Mars dernier. Mary­vonne Sarra­be­zolles ayant souhaité se reti­rer, un nouveau Conseil s’est consti­tué autour de Maïté SCHIVI désor­mais présidente.

En cette année 2016, l’ACPA avait décidé de relayer la jour­née mondiale de la mala­die de Parkin­son par un programme de confé­rences dans l’après-midi du 16 avril à Créhen dans les côtes d’Armor. Envi­ron 70 personnes avaient répondu à l’appel.

A cette occa­sion, Le Dr. Neuro­logue Mérienne, de l’hôpital de St. Malo a dressé un état des connais­sances sur la mala­die dont celles qui concernent la recherche d’un vaccin avec à la clé l’espoir d’en guérir un jour.

Mme Nour­ris­son, ortho­pho­niste a quant à elle souli­gné l’enjeu trop souvent sous-​estimé de la réédu­ca­tion de la déglu­ti­tion et l’importance d’une prise en charge précoce, puis elle a mobi­lisé l’assistance dans une démons­tra­tion « par l’exemple » de la méthode SLVT qui vise à redon­ner tout son relief à la voix.

Enfin, M Bouget ratta­ché à la poly­cli­nique de Dinan et qui s’est présenté comme un des plus grands kiné­si­thé­ra­peutes -par la taille- des côtes d’Armor. Il nous a parlé de la stimu­la­tion intense prati­quée à Lyon. Cette-​ci consiste en un stage de réédu­ca­tion intense durant cinq semaines. Son mot d’ordre est : bouger bouger, bouger… jusqu’à l’exagération pour retar­der l’évolution de la mala­die. Dans le même ordre d’idée, il nous a aussi fait part d’une méthode prati­quée à Mont­pel­lier de synchro­ni­sa­tion de la marche avec une stimu­la­tion ryth­mique audi­tive (SRA).

Bravo encore une fois à Pascale Char­lot et ses proches et amis qui sont pour beau­coup dans la réus­site de cet après-​midi. Merci aussi à Jean Grave­leau qui avait fait le grand voyage (depuis Marseille) pour nous appor­ter son précieux soutien.

Comme évène­ment marquant, il y a aussi eu la reprise des séances de piscine au centre Hélio­ma­rin de Tres­tel pour lesquelles il nous faut aussi remer­cier l’APF d’être parvenu à ressus­ci­ter ces rendez-​vous appré­ciés de tous où l’eau et l’ambiance sont parti­cu­liè­re­ment chaudes. « L’eau c’est magique »

Suite à notre Assem­blée Géné­rale, qui s’est dérou­lée samedi 19 mars, notre prési­dente Mary­vonne SARRABEZOLLES a donné sa démis­sion. Voici les coor­don­nées des nouveaux membres du Bureau :
Prési­dente : Maïté SCHIVI
4 Kersa­lic 22580 PLOUHA
Tel : 02 96 20 24 89 ou 06 81 21 84 26
marie-therese.marmolle@wanadoo.fr

Vice-​Président : Yves GICQUEL
4, rue des Joncs 22560 PLEUMEUR BODOU
Tel : 02 96 23 99 76
gicquel-y@orange.fr

Tréso­rière : Miche­line SARRADE
6, rue du Géné­ral de Gaulle 22580 PLOUHA
Tel : 02 96 22 44 07
mimisar@orange.fr

Secré­taire : Mary­vonne GICQUEL
4, rue des Joncs 22560 PLEUMEUR BODOU
Tel : 02 96 23 99 76 

Y. Gicquel : Vice-​Président APCA

16 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS de CHARENTE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

C’est dans une routine bien rodée que notre asso­cia­tion a commencé la nouvelle année, on ne change pas une équipe qui gagne, c’est la raison pour laquelle la réunion mensuelle reste inchan­gée avec un taux de parti­ci­pa­tion à la hausse nous condui­sant à deman­der une salle de réunion plus vaste, nos vœux ont été exau­cés puisque les locaux de l’ancienne école d’Argence sont main­te­nant à notre disposition.

C’est dans les même locaux que sont dispen­sées les séances bimen­suelles de sophro­lo­gie regrou­pant de 10 à 15 personnes assi­dues des séances de kiné sont égale­ment envi­sa­gées, nous en étudions la faisa­bi­lité, avant de mettre en œuvre cette acti­vité, affaire à suivre.

Le fait le plus marquant de ce début d’année a été, sans doute la parti­ci­pa­tion à notre assem­blée géné­rale de notre président natio­nal, Jean Grave­leau. Cet évène­ment a pu être monté en un lieu où charme et tradi­tion utilisent la puis­sance motrice de l’eau pour faire tour­ner la grande roue du moulin de Churet.

Merci à Michel et Monique, les proprié­taires des lieux, pour leur accueil, beau­coup garde­ront de cette jour­née l’image d’une rencontre chaleu­reuse et de qualité tant par le lieu que par le niveau des intervenants.

Qui dit Assem­blée Géné­rale dit bien sûr élec­tion et ce fut sans surprise que l’ancien bureau fut recon­duit complété de nouveaux venus en rempla­ce­ment de postes lais­sés vacants.
Prési­dente d’honneur : Carmen DEMAILLE
Président : Jean Noël PETIT
Vice-​présidente : Thérèse LAMOUREUX
Secré­taire : Henri RIBIERE
Secré­taire adjoint : Jean Jacques LOUIS
Tréso­rière : Léonide TESSIER
Tréso­rier adjoint : Jacky BOULEY 

Centre de réédu­ca­tion fonc­tion­nelle et mala­die de Parkinson : 
A la suite de l’AG 2015 du CECAP notre président avait retenu l’expérience bretonne dans la mise en place d’unités expertes MP prenant en charge en hospi­ta­li­sa­tion de jour des patients atteints de la mala­die de Parkin­son. Il fit part de cela à son méde­cin qui lui obtient un RDV aux Glamots (centre de réédu­ca­tion fonc­tion­nelle local) qui après examen minu­tieux lui proposa une prise en charge de 5 semaines en hospi­ta­li­sa­tion de jour. Conclu­sions à l’issue de cette expé­rience : un peu long, fati­gant sur la durée, amélio­ra­tion des postures, de l’équilibre et de la marche, mieux être géné­ral. Mais dédié à un faible nombre de malades faute de moyens. Faites le forcing auprès de votre généraliste. 

Jean Noël Petit, président

Un peu d’humour ! François Cluzet poursuivi pour « exercice illégal de la médecine ! »

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°65

Sa perfor­mance dans la peau du Dr Werner, géné­ra­liste proche de la soixan­taine atteint d’un cancer et contraint de passer la main, n’est pas passée inaper­çue. Salué par les critiques, Fran­çois Cluzet est aujourd’hui dans la tourmente.

Dix jours après la sortie en salles de « Méde­cin de campagne », dernier long métrage réalisé par le Dr Thomas Lilti, qui rencontre un formi­dable succès avec déjà plus de 500 000 spec­ta­teurs, l’acteur popu­laire est au cœur d’une procé­dure dont il se serait bien passé.

Une asso­cia­tion a en effet déposé plainte auprès du conseil dépar­te­men­tal de l’Ordre du Terri­toire de Belfort contre le comé­dien pour « exer­cice illé­gal de la médecine ».

Un délit passible de deux ans d’emprisonnement
Selon le procès-​verbal de la plainte, dont « le Quoti­dien » a eu copie, il est repro­ché à l’acteur d’avoir joué plus vrai que nature. « A de nombreuses reprises dans le film, Fran­çois Cluzet reçoit des patients dans son cabi­net et pratique un examen clinique comme le ferait n’importe quel méde­cin », décrit l’association de défense de la méde­cine rurale, à l’origine de la plainte.  « Il utilise un stétho­scope, palpe les patients, leur prodigue des conseils et renou­velle leurs trai­te­ments. Or, il n’en a aucun droit. »

L’acteur, qui a reçu le César du meilleur acteur en 2007 pour son inter­pré­ta­tion dans « Ne le dis à personne », de Guillaume Canet, aurait égale­ment été vu pendant le tour­nage du film en train de donner un Dafal­gan codéiné à un autre acteur.

Or, le code de la santé publique est formel. Le délit d’exercice illé­gal de la méde­cine est prévu et réprimé par les articles L4161-​1 à L4161-​6. Il est consti­tué  « dès lors qu’une personne pose un diag­nos­tic ou traite une mala­die, habi­tuel­le­ment ou par direc­tion suivie, sans avoir le diplôme requis pour être méde­cin ».
L’exercice illé­gal de la méde­cine est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. Une audience préli­mi­naire est prévue le 2 juin 2016.

Le Quoti­dien du Méde­cin du 01 avril 2016
Lu par Renée Dufant

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.