Ne pas être qu'un "patient" ...

[vu sur le net] Un lien entre perte d’odorat et maladie de Parkinson

article trouvé sur le site du Figaro

Après 65 ans, un Fran­çais sur cinq souffre de troubles de l’odorat. Pour certains d’entre eux, cette perte olfac­tive précé­de­rait de quelques années, la surve­nue d’une mala­die de Parkin­son souligne une étude publiée dans Neuro­logy. Les cher­cheurs de l’université du Michi­gan ont suivi pendant une décen­nie plus de 2000 personnes dont ils avaient évalué l’odorat, grâce à des tests vali­dés, à l’entrée dans l’étude. Résul­tat : les personnes qui souf­fraient d’un défi­cit sévère de l’odorat avaient 5 fois plus de risque de déve­lop­per la mala­die de Parkin­son dans les dix ans que celles dont l’odorat était intact.

pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien…

[vu sur le net] Les pesticides une nouvelle fois mis en cause dans la maladie de Parkinson

article trouvé sur le site du Figaro

Une récente étude montre que cette mala­die touche davan­tage les agri­cul­teurs et les rive­rains des terrains agri­coles que le reste de la popu­la­tion.

Quel est le point commun entre les agri­cul­teurs et les rive­rains des terrains agri­coles ? Ils ont un risque accru de déve­lop­per une mala­die de Parkin­son ! Selon deux études récem­ment publiées par une équipe de cher­cheurs fran­çais, ces personnes ont un risque un peu plus élevé, respec­ti­ve­ment de 13% et 8,5% d’être atteintes par cette mala­die neuro­dé­gé­né­ra­tive. Chez les agri­cul­teurs retrai­tés (60 – 84 ans), cette diffé­rence est encore plus marquée puisqu’ils sont 18% de plus à souf­frir de la mala­die par rapport aux personnes de leur tranche d’âge. Les scien­ti­fiques pointent du doigt l’exposition élevée aux pesti­cides de ces popu­la­tions, dont certains sont connus pour leurs proprié­tés neuro­toxiques.

pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien…

56 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS du MORBIHAN

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°70
En atten­dant l’arrivée des vacances, nous voici réunis en ce début de Mai, pour fêter les anni­ver­saires de celles et ceux qui sont nés (es) les deux mois précé­dents. La salle St Eloi à Queven reçoit une tren­taine d’amis (es), certains (es) venant de Vannes.

Après le chant souhai­tant « Bon Anni­ver­saire », les verres sont levés et chacun s’installe pour dégus­ter les bons gâteaux. Musique, histoires drôles et chants se suivent pendant que les bavar­dages vont bon train, nous avons telle­ment de chose à nous dire!!!
Vite, vite il est déjà l’heure de partir. On se donne rendez-​vous dans deux mois !

Nos adhé­rents appré­cient toujours les rencontres et les sorties, même pendant la période des vacances. Aussi, retrouvons-​nous le 17 Août vers 11 h 30 à la Chapelle Notre Dame de Bon Secours à Queven, pour un sympa­thique pique-​nique. Appor­tez le soleil!!!
Nos adhé­rents appré­cient toujours les rencontres et les sorties, même pendant la période des vacances.

Mardi 17 Août : c’est le jour de notre pique-​nique. Bien sûr il pleut, mais nous sommes 14 joyeux lurons à être là bravant les éléments.
Sous la tente, à l’abri, les tables recou­vertes de nappes sur lesquelles reposent divers plats tous appé­tis­sants, nous attendent. Le soleil est dans les regards, alors nous goûtons les plats, déli­cieux comme toujours, et bien­tôt la bonne humeur prend le dessus, on blague, on rit. Tout à coup plus de pluie, un beau soleil perce peu à peu les nuages et nous permet d’apprécier la fin du repas et parti­cu­liè­re­ment les desserts.

Les mordus du jeu de boules prennent leur casquette (eh oui ! il fait beau et même chaud) voilà un après-​midi agréable qui s’annonce. Mais il faut déjà ranger le maté­riel.
C’est une belle jour­née. Alors êtes-​vous prêts pour le prochain pique-​nique ?
Réponse : oui à bien­tôt en 2018.
Article de Nicole Lecou­vey

Des dates à rete­nir :
Jeudi 21 Septembre, sortie au Parc du Stérou à Priziac parmi les cervi­dés à l’état sauvage
Samedi 30 Septembre à partir de 10 heures, nous tien­drons un stand au Forum sur le Handi­cap au Parc des Expo­si­tions de Lanes­ter.
Samedi 21 Octobre à 14 h 30, à la Maison des Asso­cia­tions à Vannes, confé­rence du Dr Anani, Neuro­logue.
Le bureau de l’ADPM

50 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS de la MANCHE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°70

L’été se termine, j’espère qu’il s’est bien passé pour tout le monde.
Prochain rendez-​vous nous nous retrou­ve­rons pour la semaine Parkin­son à Erde­ven.

Le mardi 17 octobre nous vous convions à parti­ci­per à une jour­née infor­ma­tion et rencontre avec le matin connaitre et comprendre la mala­die présenté par l’association en colla­bo­ra­tion avec le clic de Gran­ville. L’après-midi démons­tra­tion d’un appa­reil d’aide à la marche qui était prévue en juin mais qui n’a pu avoir lieu (cause manque de parti­ci­pant), cette jour­née aura lieu à Jullou­ville, le midi restau­rant face à la mer. Nous espé­rons que vous répon­drez nombreux à cette invi­ta­tion.
Bonne reprise d’activité à tous et à bien­tôt

Brigitte Leroux

44 – ASSOCIATION de PARKINSONIENS de LOIRE ATLANTIQUE

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°70

En Loire Atlan­tique, nous avons bien pris conscience de la néces­sité des vacances, que nous soyons aidants ou aidés. Ce sont des temps privi­lé­giés de détente, de rupture avec le cadre habi­tuel, d’épanouissement. Elles peuvent appor­ter une réponse à l’épuisement des aidants fami­liaux mais il reste souvent à convaincre les aidants de l’importance des temps de répit …Et… pour un proche aidant, s’accorder un temps de répit ne va pas néces­sai­re­ment de soi. Il estime que l’aide appor­tée fait partie du quoti­dien et ne la vit pas comme lourde et fati­gante, ni comme un travail.

Et… que dire de la personne aidée ? Plus elle est âgée, plus elle a besoin de points de repères pour ne pas se sentir déso­rien­tée et elle refuse parfois de partir. Partir vers l’inconnu et rompre ses habi­tudes engendrent l’angoisse.

J’espère que pour chacun d’entre vous, ces problèmes, ces scru­pules, pas toujours évidents à abor­der mais enfin réso­lus, vous ont permis de parta­ger, lors du retour au domi­cile, des moments privi­lé­giés devant des photos, de se remé­mo­rer des visites, de s’émerveiller de nouveau face à des sites remar­quables et de les faire parta­ger aux amis.

Bonne rentrée, donc, à tous et à toutes et au plai­sir de vous revoir d’ici un mois à Erde­ven pour faire le bilan de nos acti­vi­tés de l’année et program­mer celles à venir avec beau­coup de courage et de nombreux projets.

Annick Lebrun

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.