Ne pas être qu'un "patient" ...

Emploi à domicile : Un nouveau crédit d’impôt pour les retraités

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°68

La loi de finances pour 2017 prévoit un crédit d’impôt de 50% pour les dépenses d’aides à domi­cile. Un nouvel avan­tage fiscal pour ceux qui ne paient pas ou peu d’impôt.

Désor­mais, l’avantage fiscal profi­tera à tous, y compris aux retrai­tés peu ou non impo­sables. La loi de finances pour 2017 a géné­ra­lisé le crédit d’impôt pour les dépenses d’aide à domi­cile. En effet, jusqu’à 2016, les retrai­tés béné­fi­ciaient seule­ment d’une réduc­tion d’impôt égale 50% des dépenses suppor­tées. Un crédit d’impôt est plus inté­res­sant qu’une réduc­tion : Passer d’une réduc­tion d’impôt à un crédit d’impôt, apporte un vrai plus aux retrai­tés non impo­sables ou peu impo­sables. Rappe­lons la diffé­rence entre ces deux notions : 

  • Une réduc­tion d’impôt dimi­nue votre impôt dû, jusqu’à le rendre nul. L’avantage est donc plus limité et vous n’en profi­tez pas si vous n’êtes pas impo­sable.
  • un crédit d’impôt réduit votre impôt et le fisc vous rembourse la diffé­rence si l’avantage fiscal est supé­rieur à l’impôt que vous devez. Vous béné­fi­ciez plei­ne­ment de l’avantage même si vous êtes exonéré d’impôts sur le revenu.

Deux exemples pour comprendre :

  • Paul et Marie, retrai­tés âgés de 65 ans, ne paient pas d’impôt sur le revenu.
    Ils ont recours à une femme de ménage qui leur coûte 2.000€ par an. Jusqu’à 2016, la réduc­tion d’impôt de 50% n’avait aucun inté­rêt pour eux, puisqu’ils ne payaient pas d’impôt. Désor­mais, ils auront droit à un crédit d’impôt égal à 50% de leurs dépenses, soit 1.000 €. Cette somme sera prise en compte dans leur décla­ra­tion de reve­nus 2017, et rembour­sée par le fisc en 2018. Fina­le­ment, leur femme de ménage ne leur coûtera que 1.000€ par an.
  • Simone, retrai­tée âgée de 74 ans, est rede­vable de 400€ d’impôt sur le revenu.
    Simone supporte 2.400€ par an d’aides à domi­cile. Aupa­ra­vant avec une simple réduc­tion d’impôt, son avan­tage fiscal était limité à 400€ car il ne pouvait pas excé­der son impôt. Grâce au crédit d’impôt de 1.200€ non seule­ment elle ne paiera pas d’impôt sur le revenu de 2017, mais le fisc lui rembour­sera 800€ en 2018.

Bon à savoir :
Le crédit d’impôt s’appliquera toujours aux dépenses effec­ti­ve­ment suppor­tées par les retrai­tés déduc­tion faite des éven­tuelles autres aides (par exemple : APA). Les dépenses prises en compte pour le calcul de l’avantage fiscal, ne peuvent pas excé­der certains plafonds.

Article relevé dans « Notre temps »
par Fran­çoise Vignon

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.