Ne pas être qu'un "patient" ...

Réunion à la direction générale de la santé.

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°70

Dans le contexte de rupture de soins des patients atteints de la mala­die de Parkin­son et béné­fi­ciant de la nico­ti­no­thé­ra­pie à l’hôpital H Mondor de Créteil, les asso­cia­tions A2N (A2N : asso­cia­tion Nico­tine et Neuro­thé­ra­pie repré­sen­tée par Dr Corinne Davin) accom­pa­gnée de Jacques Le Houe­zec taba­co­logue (parti­ci­pa­tion à NICOPARK 1), Franche Comté Parkin­son, Le CECAP (CECAP : Comité d’Entente et de Coor­di­na­tion des Asso­cia­tions de Parkin­son repré­sen­tée Renée Dufant), et France Parkin­son ont été reçues par le Pr Benoit Vallet Direc­teur DGS (Direc­tion Géné­rale de la Santé). Mr Fran­çois Bruneaux du bureau PP1 était égale­ment présent. (Poli­tique des produits de santé et de la qualité des pratiques et des soins).

Au mois de janvier les Dr M. Berry et C. Davin (A2N) accom­pa­gnés de Jacques Le Houe­zec avaient présenté le dossier concer­nant la situa­tion alar­mante des patients sous nico­ti­no­thé­ra­pie à Mr B. Vallet. En avril une deuxième rencontre avait eu lieu à laquelle s’étaient asso­ciés les Dr Gabriel Villa­fane et Pr Clanet (respon­sable du Plan des Mala­dies Neuro Dégé­né­ra­tive).

Aujourd’hui le Pr B Vallet a présenté le plan de prise en charge des patients sous nico­tine. Une liste d’environ 600 patients a été établie. Une lettre co-​signée par le Pr Benoît Vallet et Pr Clanet a été envoyée aux 25 centres experts Parkin­son. Cette lettre doit permettre la prise en charge des patients proches de chez eux et la possi­bi­lité pour les neuro­logues de pres­crire la nico­tine dans un cadre compas­sion­nel hors AMM (Auto­ri­sa­tion Mise sur le Marché) dans le respect de la liberté de pres­crip­tion du méde­cin au patient. Un guide de pres­crip­tion sera mis à dispo­si­tion des neuro­logues par l’association A2N.

Les patients vont égale­ment rece­voir un cour­rier cosi­gné par Mr Martin Hirsch (direc­teur de l’APHP, Assis­tance Publique des Hôpi­taux de Paris) les infor­mant de la sensi­bi­li­sa­tion menée sur leur suivi et la dispo­ni­bi­lité des centres experts Parkin­son de leur terri­toire pour les rece­voir en urgence.

Pour l’instant aucun rembour­se­ment des patchs de nico­tine n’est envi­sagé.

Le direc­teur de la DGS attend des retours des centres, des asso­cia­tions et des patients sur la mise en place de cette prise en charge. Il compte égale­ment sur les asso­cia­tions pour relayer l’information auprès des patients.

Le direc­teur nous a informé qu’il commu­ni­quait avec Mr Martin Hirsch et que celui -ci avait en charge de gérer la situa­tion à l’hôpital H Mondor.

7 Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. Je comprends très bien Brigitte. Bon courage.

    Commentaire by Parkinette — 3 décembre 2017 #

  2. En réponse à Parki­nette
    oui 300 euros+ le train + l’hotel… ( totale 800 euros pour nous) Mais 4 ans de médi­ca­tion volon­taire de mon mari avec la nico­tine (mala­die de léwy) et sa survie. Blocage du cour­rier sur Mondor. Vu la décla­ra­tion de Mondor.…… ya pas photo!! Pas d’autres infor­ma­tions sur le site parkin­son 29. .… La vie vaut bien cet inves­tis­se­ment, même si rien n’est remboursé. Notre neuro­logue local devrait prendre le relais.
    Bri

    Commentaire by Lanoe Brigitte — 2 décembre 2017 #

  3. Isabelle , permet­tez moi cette fami­lia­rité amicale c’est là que le sermon d’Hippocrate s’arrête quand on nous annonce le prix de la consul­ta­tion…
    Résis­tons !

    Commentaire by Limery — 22 novembre 2017 #

  4. Bonsoir„
    La santé n’a pas de prix
    J’ai dit du Dr Gabriel Villa­fañe dans l’article qu’Eric Fave­reau a publié le 20 octobre 2014 dans Libé­ra­tion qu’il était ma plus belle rencontre dans mon parcours de vie. C’est toujours d’actualité Je sais ce que je lui doîs, coopère avec Corinne Tarpin , conti­nue même si je n’en dis mot « ma croisade«initiée le 27 septembre 2013 à Bayonne .Mais…car il y a un mais handi­ca­pant , restric­tif , incon­tour­nable. Je fais partie de celles et ceux qui ne pouŕ­ront pas assu­mer ni assu­rer finan­ciè­re­ment C’esr nouveau pour moi . La portion congrue de retraite de réver­sion de mon mari disparu ampu­tée des3/​4 m’amène à faire ce terrible constat.

    Commentaire by Isabelle Saint Genez — 22 novembre 2017 #

  5. Merci Brigitte pour l’info. Il prend quand même 300€ pour une consul­ta­tion… https://www.doctolib.fr/neurologue/paris/gabriel-villafane
    Est-​ce que c’était aussi cher avant ?

    Commentaire by Parkinette — 21 novembre 2017 #

  6. Une bonne nouvelle
    Le docteur G. Villa­fane est retombé sur ses pattes et reçoit de nouveau des clients au centre Sarah Santé, 21 rue Chanez 75016 Paris
    Télé­phone : 01 40 71 19 05
    On peut aussi prendre rendez-​vous du Docto­lib.

    Commentaire by Lanoe Brigitte — 19 novembre 2017 #

  7. Bonsoir
    Je n’ai pas l’habitude de tour­ner autour du pot
    Etablir une liste d’environ 600 patients dont on reproche la non traça­bi­lité au Dr GV — on a bien courte mémoire.….. ses secré­ta­riats n’avaient ils pas été suppri­més lors de la dispa­ri­tion inopi­née de son chef de service ? S’est donc depuis lnquiété de savoir quelles étaient ses condi­tions de travail ? Nous avions demandé lors de notre entre­vue avec MM Plan­nel qui nous avait reçu pour Mme M Touraine le 18 juin 2014 qu’elles soient décentes, ces condi­tions de travail … elles n’ont cessé de se dègra­der . Sa nomi­na­tion comme chef de dervice à l’hôpital de jour Lionel Vidart n’était en rien une promo­tion c’ètait une nasse.… on l’isolait on l’èloignait pour mieux pouviir le licen­cier et on l’a limogé avec lui chavirent les ètran­gers et tous ceux qui venaient consul­ter à Vidart Eimi­nés d’emblée exclus d’office . on prend â la louche et c’est beau­coup 600 malades . Selon l’intéressé joint hier nous serions 1200 en tout. Ce qui veut dire qu’une bonne moitié dispa­rai­tra.. Selon quelle loi quelle morale dites le nous…il est des ccmpro­mis inac­cep­tables ou nous passons tous ou personne mais les respon­sables /​coupables .…atten­dez vous à ce que nous ne satis­fas­sions plus d’à peu prés

    Commentaire by Isabelle Saint Genez — 25 octobre 2017 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.