Ne pas être qu'un "patient" ...

Les dons d’organes

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°70

En matière d’aide à la recherche, il n’y a pas que les aides finan­cières. On peut aussi faire don de son cerveau. En France, la loi sur les dons d’organe ou de tissus humains stipule que tout le monde est présumé donneur et qu’il appar­tient à chacun d’exprimer libre­ment son refus. Quoi de plus simple ? Mais qu’en est-​il exac­te­ment ? Si le don d’organes pour la greffe à visée théra­peu­tique est bien connu du grand public, en revanche, le don d’organe à des fins de recherche ne jouit pas de la même consi­dé­ra­tion. C’est notam­ment le cas du cerveau pour lequel l’enjeu est pour­tant d’importance pour comprendre les méca­nismes intimes de la forma­tion des lésions et de leur reten­tis­se­ment sur le fonc­tion­ne­ment du cerveau. Et pour qui le souhaite, faire don n’est pas si simple. Rien faire ne suffit pas, il faut se signa­ler…

Mais connaissez-​vous Neuro-​CEB http://www.neuroceb.org ?

Rédigé par Yves Gicquel

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.