Ne pas être qu'un "patient" ...

Le « coup de gueule » de Martine Belmond

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°73

Le « dioxyde de titane » est utilisé pour blan­chir des aliments, des confi­se­ries ou des médi­ca­ments. Ce produit, appelé aussi E171, présen­te­rait un risque cancé­ri­gène.
A l’origine, il s’agit d’un mine­rai présent dans la nature : on l’utilise dans les montres, les ordi­na­teurs, les avions pour sa résis­tance à l’érosion.

Pour trans­for­mer ce mine­rai en poudre, on verse de l’acide, puis il est broyé en parti­cules très fines, invi­sibles à l’œil nu : des nano­par­ti­cules…

Une étude publiée en janvier 2017 par l’Institut natio­nal de la recherche agro­no­mique avait mis en évidence la noci­vité de l’E171. « Menée sur des rats, elle démon­trait que l’absorption de cette substance repré­sente un danger pour les êtres vivants. Une fois ingéré, le dioxyde de titane passe au travers de la paroi de l’intestin pour finir par se retrou­ver dans l’organisme, entraî­nant des troubles du système immu­ni­taire. Une expo­si­tion régu­lière à ce produit induit l’apparition de lésions précan­cé­reuses pour le rongeur.»

Cet addi­tif se présente sous la forme d’une poudre compo­sée de nano­par­ti­cules, employée pour blan­chir et nacrer des denti­frices, des crèmes cosmé­tiques ou encore, des confi­se­ries et de nombreux aliments prépa­rés.

Cet addi­tif est partout, même là où on ne le soup­çon­ne­rait pas… et même dans des médi­ca­ments qui sont norma­le­ment faits pour soigner. Comment les labo­ra­toires peuvent-​ils utili­ser des produits toxiques pour fabri­quer des médi­ca­ments ?

Où est la cohé­rence ? A moins que les labo­ra­toires soucieux de leurs chiffres d’affaires ne veuillent géné­rer de nouvelles mala­dies afin d’engranger toujours plus de profits ! Une stra­té­gie machia­vé­lique dans un monde où l’argent est roi, dans un monde où on fait fi de la santé des gens…

Que deviennent l’éthique, la morale quand des labos créent des médi­ca­ments remplis d’additifs délé­tères ? Et que penser des indus­triels de l’agro-alimentaire qui intègrent des produits nocifs dans des confi­se­ries pour enfants ? Sont ainsi impac­tés des orga­nismes parti­cu­liè­re­ment fragiles : des enfants, des malades.

Les labos devraient rece­voir injonc­tion de fabri­quer des médi­ca­ments sans polluants… Mais les indus­triels se soucient fort peu de la santé des consom­ma­teurs, et ce, dans de nombreux domaines. Certains médi­ca­ments sont ainsi vendus fort cher, alors même qu’ils contiennent des substances nocives : colo­rants et addi­tifs chimiques. Seuls les colo­rants natu­rels devraient être auto­ri­sés…

Rédi­gée par Martine Delmond

11 Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. j’avais écrit sur un commen­taire ; dans mes lectures j’ai appris que les médi­ca­ments « anti­par­kin­so­niens » sont eux même en partie délé­tères comme, oxyda­tif pour le cerveau que notre système de gluta­thion est moins effi­cace , ce qui veut dire que des déchets se trouvent bloqués dans le cellu­laire de notre cerveau. ce qui aggrave la MP et peut conduire certains sujets à l’Alzheimer « c’est beau le progrès»…
    C’est une raison de plus qui m’a orien­tée vers le natu­rel.
    CQFD avec ce coup de gueule de Martine Belmond.

    Bien à vous.

    Commentaire by PREVOST — 3 septembre 2018 #

  2. Bonjour Pour moi , cette rupture de médi­ca­ments et diffi­cul­tés d’apprivisionnement est une histoire de fabri­ca­tion et de commer­cia­li­sa­tion , les labo­ra­toires y sont pour quelques choses . Idem pour les géné­riques qui ne passent à la « commis­sion de la trans­pa­rence »

    Commentaire by larebelle652 — 1 septembre 2018 #

  3. Saint genez, lais­sez couler en géné­ral ces propos sont de personnrs proches du milieu médi­cal ou un compa­gnons de forma­tion scien­ti­fique qui sont bour­rés de certi­tudes bibronnes a l alopa­thie ou carré­ment ignares en la matière de notre MP.
    Cette personne devrait se tenir infor­mée car nous faisons beau­coup our les autres par nos conseils avisés .
    Basta !
    Profi­tons de cette belle saison pour stocker soleil et lumière.

    Commentaire by Limery — 25 août 2018 #

  4. Je me demande bien ce que nous avons à gagner à nous divi­ser à dire ou médire les uns des ‘autres.. Nous sommes tous mortels, pour­quoi perdons nous du temps nous qui sommes malades et n’ avons pas le même horlo­ger que les biens portants peut être les malades de demain mais qui ne s’intéressent que bien peu à notre sort
    Si nous mêmes consa­crons notre temps à des guerres intes­tines où irons nous… Nous n’irons pas bien loin serons perdants sur toute la ligne
    Si au contraire nous addi­tion­nons nos diffé­rences, qu’avec toutes nos trou­vailles allo­pa­thiques, natu­relles, régimes pas régimes que sais je si nous en faisons une malle aux trésors alors oui nous serons enten­dus et nous pour­rons chan­ger ou faire chan­ger tout ce qui ne va pas et je dis m… à tous ceux qui pensent que je ne suis qu’une arro­gante dicta­to­riale je suis la Damee du Sud Ouest
    C’est le surnom que m’a donné un PU que je ne nomme­rai pas. Que je suis allée avec une Joce­lyne rencon­trer là haut à Paris. C’était un épisode de notre combat les patches à la nico­tine du CHU Henri Mondor de Créteil du temps où je les repré­sen­tais avec Joce­lyne femme de Gilles le premier patche de Mondor Nico­park 1
    Je ne voulais que m’atteler à de nouveaux travaux comme une certaine Jeanne c’est pour çà que j’avais baptisé mon mouve­ment une croi­sade on sait quand on part on ne sait pas quand on revient et si l’on en revient. J’en suis reve­nue mal en point je ne me plains pas je constate que les ziza­nie sont sont toujours plus fortes que l’harmonie et que cela est fort dommage venant de malades ou de leur entou­ra­get que doit on faire de ces critiques systé­ma­tiques.. Je vous le demande. Point final

    Commentaire by Saint Genez — 22 août 2018 #

  5. La paix s’il vous plaît quand on ne sait pas de quoi il s’agit. Je ne fais pas que dénon­cer je propose aussi mais on impose où est la demo­cra­tie

    Commentaire by Saint Genez — 22 août 2018 #

  6. Bonjour,
    Vous denon­cez, vous êtes en colère, vous criti­quez, mais concrè­te­ment et person­nel­le­ment que faites vous pour que cela change ?

    Commentaire by MarieLechien — 22 août 2018 #

  7. Bonjour.
    C’ est bien joli de criti­quer ainsi les labos phar­ma­ceu­tiques, mais si vous réflé­chis­sez un peu, fran­che­ment quel serait leur inté­rêt de « créer » de nouvelles mala­dies ? Leur chiffre d’affaire bais­se­rait au contraire, la répu­ta­tion serait entachée.….cela induit le temps qu’il faudrait à la recherche (et l’argent si précieux ) du temps pour trou­ver un remède à cela .
    Vous parlez d’etudes mais avez vous lu ou vu celles ci ? Il faut les citez , on accuse pas sans preuve.
    Il faut aussi arrê­ter d’etre paro­noïaque et croire à cette suppo­sée théo­rie du complot.
    C’est facile de dire que rien n’est fait, que personne ne bouge.
    ET VOUS a part criti­quer, faites vous quelque chose pour que cela change ?
    Merci à ceux qui m’ont lu .
    Je vous souhaite une belle jour­née.

    Commentaire by MarieLechien — 21 août 2018 #

  8. Ici Bayonne
    Évidem­ment qu’on dénonce et on a raison cette omni­po­tence du pouvoir et de l’argent qui fait des ravages dans nos rangs de malades
    C’est une forte­resse impre­nable quand s’invite a la table la mauvaise foi, les mensonges, la trahi­son, la posi­tion
    S’ajoute pour vous écra­ser le facteur temps. Face à vous malades dans l’urgence tout un monde arro­gant qui ne joue pas la montre mais prend son temps. Usant. Déses­pé­rant. Tuant

    Commentaire by Saint Genez — 18 août 2018 #

  9. Bonjour

    Comme vous je suis très en colère contre le compor­te­ment des indus­triels de toutes sorte ( phar­ma­cie, pesti­cides, alimen­ta­tion etc,etc,)

    pour ceux qui le peuvent une solu­tion mili­ter, agir avec des asso­cia­tions tels que :
    http://marchedescobayes.org/blog/

    Un aidant d’une parkin­so­nienne depuis 17 années

    Commentaire by J.Loupatch — 2 août 2018 #

  10. On dirait que les esprits s’éveillent/réveillent enfin ! https://www.lemonde.fr/sante/article/2013/05/27/les-medicaments-causent-au-moins-18 – 000-morts-en-france_3418273_1651302.html
    Bon, avec le E171 ils ne sont plus à ça près…

    Commentaire by Brainstorming — 28 juillet 2018 #

  11. En effet il y a de quoi pous­ser une gueu­lante, j’ai fais une critique de ces poisons asso­ciés aux médi­ca­ments, sur un forum, ce qui est un comble de l’ironie macabre, pour avoir vécu ce problème avec un des ajouts dans le Modo­par. Ceci m’a créé une aller­gie monstre.
    C’est dans l’ordre de la stupi­dité assas­sine comme l’aluminium dans les vaccins pour les bébés et jeunes enfants…

    Commentaire by limery — 27 juillet 2018 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.