Ne pas être qu'un "patient" ...

[vu sur le net] PARKINSON : Pouvoir tracker la dopamine dans le cerveau

article trouvé sur le site santé­log

Ces minus­cules capteurs capables ici de suivre la dopa­mine dans le cerveau pendant plus d’un an seront précieux pour surveiller les patients atteints de la mala­die de Parkin­son et d’autres mala­dies neuro­lo­giques. C’est une « inven­tion » d’une équipe du Massa­chu­setts Insti­tute of Tech­no­logy (MIT) et une prouesse, car ces capteurs peuvent rester plusieurs mois en place. Surveiller les niveaux de dopa­mine pour­rait aider les méde­cins à déli­vrer la stimu­la­tion ou le trai­te­ment de manière plus sélec­tive, et unique­ment lorsque cela est néces­saire.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

1 Commentaire Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. « Tracker la dopa­mine » après lecture de ce très bon article, qui a un inté­rêt majeur pour stimu­ler fine­ment , préci­sé­ment les groupes 1 à 5 en deux types de récep­teurs dopa­mi­ner­gique qui ont des besoins diffé­rents en fonc­tion des ordres et des mouve­ment solli­ci­tés, ce qui évitera » d’inonder » de satu­rer certains de ces récep­teurs avec le risque bien connu des effets dits « secon­daires » que je quali­fie de » majeurs inva­sifs ».
    Une recherches essen­tielle qui fera progres­ser la qualité pharmacologique-​thérapeutique, avec un véri­table béné­fice en qualité de vie.

    Prévoir en complé­ment de s’attaquer aux causes pour qu’un mini­mum de dopa­mine endo­gène remplisse ses fonc­tions afin d’éviter que ces derniers neurones ne soient disparu.

    Car si la dopa­mine pour notre cerveau est la « bonne à tout faire»(sans vouloir être médi­sant pour ce métier ingrat) dans une grande maison , comme celle de notre chef d’orchestre, une bonne ne peut tout faire , sans le major­dome, la femme de chambre, cuisi­nier , chauf­feur ; que sont la séro­to­nine, méla­to­nine, enzyme tyro­sine , et d’autres groupes de neurones qui viennent contri­buer au fonc­tion­ne­ment des neuro­mé­dia­teurs,
    bref une véri­table usine chimique réglée comme une montre Suisse.

    LA DOPAMINE DU FUTUR eût été un meilleur titre pour cette formi­dable recherche.

    Commentaire by PREVOST — 8 novembre 2018 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.