Ne pas être qu'un "patient" ...

Parkinson : la vie avec du chocolat est meilleure

“Parkin­son life with choco­late, is a better life”
Rapporté par Auré­lia Poujois (CHU de Saint-​Etienne) d’après la commu­ni­ca­tion :
Coffee or choco­late, what do you like to drink with our L-​dopa ?
LC.jimenez-Botello (Mexique)
XIX World Congress on Parkinson’s Disease and Rela­ted Disor­ders – Shan­ghai (Chine), 11 – 14 décembre 2011

Depuis les années soixante, la L-​dopa est le prin­ci­pal trai­te­ment de la mala­die de Parkin­son (MP) mais ces dernières années les anta­go­nistes de l’Adénosine A2A, dont une majo­rité présente un noyau xanthine, ont aussi une place dans l’arsenal théra­peu­tique du parkin­so­nien. Par ailleurs, les études épidé­mio­lo­giques semblent montrer un effet béné­fique de la consom­ma­tion de café dans la MP.

Cette équipe mexi­caine soulève l’hypothèse que ce résul­tat serait expli­qué par la présence de la méthylxan­thine dans la caféine.
Les auteurs ont ainsi cher­ché à savoir si la méthylxan­thine présente dans la caféine avait une affi­nité impor­tante pour les récep­teurs de l’adénosine A2A, compa­ra­ti­ve­ment à la théo­bro­mine, autre méthylxan­thine présente elle dans le choco­lat et ayant un noyau xanthine commun avec la caféine.

Les résul­tats des tests ont montré que la théo­bro­mine du choco­lat avait 30% de plus d’affinité que la caféine pour les récep­teurs de l’adénosine A2A. Le choco­lat aurait-​il une effi­ca­cité supé­rieure au café chez les parkin­so­niens ?

Il reste encore du chemin à parcou­rir. Une étude compa­ra­tive de l’efficacité du café et du choco­lat est en cours chez des rats MPTP… alors patience et en atten­dant, le choco­lat reste bon pour le moral !
Date de publi­ca­tion : 14-​12-​2011

Rapport envoyé par le docteur Mimassi
nagimimassi@yahoo.com

1 Commentaire Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. J’ai eu , pendant long­temps, des douleurs dans la tête, des sortes de névral­gies qui de dépla­çaient ; dans la nuque aussi, ou plutôt à la base du crane En cas de raideur parti­cu­lière, jai eu des douleurs dans la nuque. Dans la soirée, quand le taux de dopa­mine dimi­nue, j’ai eu des douleurs dorsales. Mais tout cela a disparu quand j’ai pris de la nico­tine. Et tout cela, quand je le dis à des méde­cins quels qu’ils soient -le Dr VILLAFANE excepté-, ça ne suffit pas à ébran­ler leurs doutes. Cela devrait les amener à se poser des ques­tions ! Mais ils sont trop inffluen­cés par leurs études en méde­cine ; ils ne se recon­naissent pas le droit d’avoir des idées person­nelles. L’industrie phar­ma­ceu­tique elle aussi doit y être pour quel­que­chose… J’avais aussi , le matin, des crampes aux pieds, les doigts de pieds tout recro­que­villés, ce qui me gênait consi­dé­ra­ble­ment pour marcher, je devais marcher sur les talons : dispa­rues, les crampes, avec la nico­tine.
    AR. 23/​01/​2012
    NB : J’ai inter­verti deux commen­taires : celui concer­nant le choco­lat et celui-​ci, je m’en excuse…

    Commentaire par RICHON Anne — 23 janvier 2012 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.