Ne pas être qu'un "patient" ...

Éditorial du numéro 6 — Le Parkinsonien Indépendant

Date origi­nale de publi­ca­tion : septembre 2001

1er juillet 1901 – 1er juillet 2001 : la loi sur les asso­cia­tions a 100 ans

À l’occasion du cente­naire de la loi sur la liberté asso­cia­tive, le Premier Ministre et pas moins de 15 ministres ont signé Charte d’Engagements Réci­proques avec la Confé­rence Perma­nente des Coor­di­na­tions Asso­cia­tives.



Pour­quoi vous en parler aujourd’hui ?

Tout simple­ment parce que la Ministre de l’Emploi et de la Soli­da­rité et le Secré­taire d’Etat à la Santé, nos deux orga­nismes de réfé­rence, sont parmi les signa­taires et que le texte prévoit dans son article 3.4

« Consul­ter, autant qu’il est possible et souhai­table, les asso­cia­tions sur les projets de textes ou les mesures ou les déci­sions publiques qui les concernent, au plan natio­nal et décon­cen­tré. Veiller à ce que les inter­lo­cu­teurs asso­cia­tifs disposent du temps et des moyens néces­saires pour leur permettre de rendre des avis circons­tan­ciés. »

« Favo­ri­ser la repré­sen­ta­tion des asso­cia­tions dans les instances consul­ta­tives et les orga­nismes de concer­ta­tion en fonc­tion des compé­tences et de la repré­sen­ta­ti­vité de celles-​ci aux niveaux natio­nal et local. »

A nous de prendre notre place dans les instances de concer­ta­tion ou les confé­rences sur la santé qui s’instaurent dans nos diffé­rentes régions, telles que les URCAM (cf. Le Parkin­so­nien Indé­pen­dant N° ).

Un projet de loi sur les « nouveaux droits » des malades

Chacun a pu entendre, ce mercredi 5 septembre 01, que le gouver­ne­ment se propose de propo­ser une loi qui « auto­ri­sera » le malade a deve­nir proprié­taire des infor­ma­tions qui le concerne et qui pourra recon­naître « l’erreur médi­cale » invo­lon­taire et l’indemniser en consé­quence.

Espé­rons qu’il ne s’agisse pas d’un simple « effet d’annonce » et que les échéances élec­to­rales prochaines n’interrompront pas le débat et la mise en œuvre de cette loi atten­due de tous les patients, qui ont eu jusque là bien de la « patience » !

Des asso­cia­tions se regroupent

Un Comité d’Entente et de Coor­di­na­tion des Asso­cia­tions de Parkin­so­niens (C.E.C.A.P.) vient de se créer : longue vie à lui. L’une de ses premières démarches a été de s’adresser au Minis­tère de la Santé pour reven­di­quer la repré­sen­ta­tion des asso­cia­tions de malades dans les diffé­rentes instances où, jusqu’à main­te­nant, seuls les syndi­cats de profes­sion­nels de la santé ont le droit à la parole.

Et dans ce numéro que trou­vons nous ?

- Une inter­view du Profes­seur ALLAIN, respon­sable de l’unité de Neuro­phar­ma­co­lo­gie à l’université de Rennes, qui travaille sur les inci­dences des médi­ca­ments et pose la ques­tion de « l’homme bionique » : la Pensée a besoin d’une bonne méca­nique du cerveau.

- L’histoire de CHARCOT le « décou­vreur » de certaines mala­dies neuro­lo­giques.·

- Comment vit-​on dans une maison de retraite ? En devient-​on un loca­taire sans respon­sa­bi­lité ?

Jean GRAVELEAU

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.