Ne pas être qu'un "patient" ...

[vu sur le net] Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques : vivre près de grands axes routiers accroît le risque

article trouvé sur le site pour­quoi docteur ?

Selon une nouvelle étude, vivre à moins de 50 mètres d’une route prin­ci­pale ou à moins de 150 mètres d’une auto­route est asso­cié à un risque plus élevé de déve­lop­per une démence, la mala­die de Parkin­son, la mala­die d’Alz­hei­mer ou encore la sclé­rose en plaques.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Parkinson : un système de détection dans les larmes mis au point par des étudiants grenoblois

article trouvé sur le site Place­Gre’­Net

Treize étudiants greno­blois ont mis au point un dispo­si­tif pour détec­ter la mala­die de Parkin­son dans de simples échan­tillons de larmes ou de sueur. Récom­pensé en décembre dernier à Boston, le projet Neuro­Drop de l’équipe iGem Grenoble 2019 a remporté la médaille d’or de la plus impor­tante compé­ti­tion inter­na­tio­nale étudiante en biolo­gie synthé­tique.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Le Folgoët. De nombreux événements au Vélo-​club folgoatien

article trouvé sur le site de Ouest France

Une occa­sion pour faire connais­sance avec les six nouvelles recrues et de présen­ter les deux prin­ci­paux évène­ments à venir. La Parkin­son aura lieu, dimanche 9 février.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Pays de Quimperlé. Maladie de Parkinson : rompre l’isolement est possible

article trouvé sur le site de Ouest France

L’association du Groupe Parkin­son Finis­tère apporte son soutien aux personnes atteintes par cette affec­tion chro­nique dégé­né­ra­tive. Elle inter­vient dans le pays de Quim­perlé.

L’association s’est donné pour objec­tif de rompre l’isolement du malade et d’améliorer sa qualité de vie. « Nos buts sont, bien sûr, d’informer, de faire connaître cette mala­die qui peut atteindre des jeunes, mais aussi de redon­ner espoir, de lutter contre l’isolement des malades et de leur famille. Souvent, le diag­nos­tic peut provo­quer un choc, » explique Claire Ducros, vice-​présidente de l’association qui œuvre en son sein depuis vingt ans. Pendant une période, elle fut la prési­dente de l’association qui compte 250 adhé­rents en Finis­tère.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] « Avec Parkinson, t’es figé » : la solitude des agriculteurs atteints de la maladie

article trouvé sur le site de l’Ex­press

Voilà plus de 20 ans que Jacques et Albert souffrent de la mala­die de Parkin­son. Mais ce n’est qu’en 2019 que les deux agri­cul­teurs ont été recon­nus en mala­die profes­sion­nelle, en raison de leur expo­si­tion aux pesti­cides. Une recon­nais­sance bien­ve­nue, qui double leur retraite.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Parkinson : le système immunitaire en cause

article trouvé sur le site Québec science

Publiés dans la revue Nature, ces résul­tats montrent que la mala­die de Parkin­son peut non seule­ment commen­cer dans l’intestin, mais qu’une infec­tion chez un animal qui y est prédis­posé géné­ti­que­ment est suffi­sante pour trans­for­mer des neurones dopa­mi­ner­giques en cibles pour le système immu­ni­taire, entraî­nant ainsi des symp­tômes de la mala­die.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Parkinson : un quart des malades sont mal diagnostiqués !

article trouvé sur le site medi­site

Plus d’un quart des personnes atteintes de la mala­die de Parkin­son ont été diag­nos­ti­quées à tort. C’est du moins ce que révèle un sondage, mené auprès de 2000 personnes.

Ce dernier a révélé que 26 % des malades ont été infor­més “qu’ils avaient autre chose que Parkin­son”, tandis que 21 % avaient vu leur méde­cin géné­ra­liste trois fois ou plus avant d’être réfé­rés à un spécia­liste.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

[vu sur le net] Parkinson : une femme capable de détecter la maladie grâce à son odorat fait avancer la médecine

article trouvé sur le site pour­quoi docteur ?

Joy Milne est dotée d’un don parti­cu­lier : elle peut diag­nos­ti­quer la mala­die de Parkin­son en reni­flant une personne. Atteinte d’hy­per­os­mie depuis sa nais­sance, (un trouble qui décuple les odeurs) cette Ecos­saise de 69 ans a un odorat beau­coup plus déve­loppé que la normale, rapporte le jour­nal alle­mand Der Spie­gel. Ses capa­ci­tés sont telles, qu’elle contri­bue, avec une équipe de chimistes, à la créa­tion d’un “nez” arti­fi­ciel capable de détec­ter la mala­die.

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.