Ne pas être qu'un "patient" ...

[vu sur le net] — Parkinson : adapter son habitat pour faciliter le quotidien et rester chez soi

article trouvé sur le site Senio­ractu

Parkin­son s’accompagne de troubles moteurs : parmi eux, on trouve notam­ment la lenteur du mouve­ment, les raideurs muscu­laires, les crampes, les douleurs, la fatigue extrême, les blocages. A terme, la mala­die peut impo­ser une adap­ta­tion du loge­ment afin de main­te­nir autant que possible l’autonomie au quoti­dien et préve­nir les risques de chutes. Trois ques­tions à Jacky David, respon­sable de la Commis­sion Habi­tat France Parkinson. 

Pour lire cet article dans son inté­gra­lité, suivez ce lien …

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.