Ne pas être qu'un "patient" ...

PARKINSON —  Le meilleur traitement est aussi le pire

Paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°33 – juin 2008

Extrait de « PRATIQUES de SANTÉ » n° 78 – 15/​04/​08
Le 15 février dernier, étaient publiés sur inter­net les résul­tats surpre­nants d’une étude portant sur la L-​dopa (ou lévo­dopa) : ce médi­ca­ment — qui est actuel­le­ment consi­déré comme le meilleur trai­te­ment de la mala­die de Parkin­son — engendre des alté­ra­tions céré­brales irré­ver­sibles. Dès sa première prise !

La mala­die de Parkin­son ou plus exac­te­ment les syndromes parkin­so­niens sont carac­té­ri­sés par la dégé­né­res­cence des neurones qui sécrètent la dopa­mine, neuro­trans­met­teur impli­qué dans la régu­la­tion de nos mouve­ments. Outre la baisse de la sécré­tion de dopa­mine, d’autres sécré­tions de neuro­trans­met­teurs sont alté­rées (acétyl­cho­line, nora­dré­na­line, séro­to­nine notam­ment). Comme la L-​dopa est le précur­seur de la dopa­mine, il a semblé logique de la pres­crire au cours de la mala­die de Parkin­son. L’apparition — parfois immé­diate — d’effets secon­daires a rapi­de­ment tempéré l’enthousiasme que cette théra­pie substi­tu­tive avait fait naître. Voici ce qui est écrit à ce propos dans le diction­naire Vidal :

  • Des troubles diges­tifs, surtout pendant la période d’ajustement poso­lo­gique : nausées, vomis­se­ments, anorexie, séche­resse de la bouche, consti­pa­tion ou diar­rhées ;
  • Des troubles du rythme cardiaque, une hypo­ten­sion arté­rielle ortho­sta­tique ;
  • Des troubles psychiques dès le début du trai­te­ment, notam­ment chez les sujets présen­tant des anté­cé­dents de tels troubles : mani­fes­ta­tions para­noïdes, confu­sion, hallu­ci­na­tions, délire, anxiété, troubles du sommeil (insom­nies, somno­lence et cauche­mars);
  • Des dyski­né­sies (ou mouve­ments anor­maux) […] dès le début du trai­te­ment. Les dyski­né­sies et les dysto­nies surve­nant au long cours témoignent d’une varia­tion de la sensi­bi­lité des récep­teurs dopa­mi­ner­giques. La résur­gence des symp­tômes […] traduit la progres­sion de la mala­die.

Aussi aujourd’hui, s’accorde-t-on pour pres­crire la L-​dopa le plus tard possible lorsque les autres médi­ca­ments ne font plus effet. Certes, la L-​dopa permet un allon­ge­ment de l’espérance de vie d’environ cinq ans, mais à quel prix pour certains ?

L’étude publiée a porté sur les mouve­ments anor­maux qui conduisent les patients trai­tés à connaître de plus en plus de diffi­culté à marcher, voire à se tenir assis. Les cher­cheurs ont ainsi observé que la L-​dopa géné­rait des alté­ra­tions au niveau de certaines protéines céré­brales, alté­ra­tions qui appa­rais­saient dès la première prise et qui étaient défi­ni­tives ! Comme ces alté­ra­tions ne touchent pas tous les indi­vi­dus, les cher­cheurs espèrent — après avoir iden­ti­fié les protéines respon­sables — ouvrir de nouvelles voies théra­peu­tiques en permet­tant une meilleure tolé­rance de la L-​dopa. Quand ces nouveaux médi­ca­ments apparaîtront-​ils ? Nul ne le sait. Les patients aujourd’hui atteints par ce fléau n’en profi­te­ront proba­ble­ment pas. Ce qui nous amène à deux réflexions :

  1. Plutôt que d’investir l’énergie de nombreux cher­cheurs dans cette voie, ne serait-​il pas plus judi­cieux d’orienter l’essentiel de la recherche vers la déter­mi­na­tion de marqueurs précoces de la mala­die, bien avant que les premiers signes cliniques n’apparaissent ?
  2. Au nom du prin­cipe de précau­tion, pour­quoi la L-​dopa n’est-elle pas reti­rée du marché au même titre que le pois mascate (Mucuna pruriens) qui contient natu­rel­le­ment de la L-​dopa et dont la prise régu­lière a montré une tolé­rance meilleure du fait de la présence conjointe de nombreux autres prin­cipes actifs, notam­ment anti­oxy­dants ? Ou mieux, ne serait-​il pas plus logique d’autoriser la remise sur le marché du pois mascate ?

Vitto­ria Siegel
Réfé­rence : CNRS, commu­ni­qué de presse du 15 février 2008 (http://www2.cnrs.fr/ presse/communique/1286.htm?&debut=16)

Par Jean GRAVELEAU
graveleau.jean2ɜorange.fr

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.