Ne pas être qu'un "patient" ...

Parkinson, cette maladie encore mal connue de nos jours

Paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT –n° 33 — juin 2008

Témoi­gnage de Mme J…. atteinte de Parkin­son

Il me faut me libé­rer de ma colère, alors permet­tez moi de pous­ser mon coup de gueule !!!!, une fois n’est pas coutume.

Je viens à l’instant même de rendre visite à ma mère, dans une struc­ture dire « haut de gamme » pour conva­les­cents du troi­sième âge.

Actuel­le­ment surme­née, le hall d’entrée de l’établissement fran­chi, me voici passée d’un super ON à un super OFF, comme seule j’en détiens jalou­se­ment le secret. J’arrive dans un état plus que spec­ta­cu­laire à l’étage, où raidie des cheveux jusqu’aux orteils, je ne pouvais plus rester debout. Je m’écroule donc, le sol étant dans ces moments là mon allié pour me rete­nir.

Tout le monde ou presque me connaît à l’étage, mais jamais l’on ne m’avait vue me donner en spec­tacle de la sorte !

Attrou­pe­ment… Méde­cin de garde appelé d’urgence alors que je leur expli­quais comme je le pouvais… qu’il fallait me lais­ser tran­quille !

- Le méde­cin : qu’est-ce qui vous arrive ?
- Moi : J’ai la mala­die de Parkin­son
- Lui : vous êtes sûre !!!!c’est plutôt une crise crampes multiples que vous avez !!Vous semblez souf­frir !!!
(non juste à peine !)-aucun son ne pouvait sortir de ma bouche coin­cée
Et de pour­suivre : si c’était la mala­die de Parkin­son vous seriez handi­ca­pée des deux côtés Madame. Vous êtes suivie par un Neuro­logue ?
Je vous prends la tension……
A l’infirmière : appor­tez lui un antal­gique !
- Repre­nant mes esprits : ça va passer ! avec la L-​Dopa disper­sible que je viens de prendre….la MP peut aussi être unila­té­rale  »
- Lui : NON, je soigne plusieurs personnes atteinte de la MP ici, je peux vous certi­fier le contraire…Je suis méde­cin !!!!,d’ailleurs j’en soulage une (patiente). A chaque malaise d’injection de…… ???
- Moi : … Apoki­non ?
- Lui : Oui…. d’ailleurs elle en abuse pour rece­voir ses amies l’après-midi

L’infirmière reve­nue avec un Doli­prane : c’est de madame X dont vous parlez ?, d’ailleurs elle a beau­coup d’hallucinations en ce moment !!!! et elle vient encore de récla­mer du Prim­pé­ran pour ses nausées !!!!  »

J’arrête là mon histoire qui n’en est pas une, mais un véri­table drame à mon sens – la mécon­nais­sance de la mala­die, les dangers subis par certains patients, entre les mains de gens inex­pé­ri­men­tés.

J’avais envie de hurler quand j’ai entendu « Prim­pé­ran » !!!! J’ai repris mon état « normal » comme par magie.

Et pour clôtu­rer le tout, le méde­cin, avant de repar­tir, rajoute : « Vous devriez faire un contrôle pour vos crampes » !!!!

Lu sur Inter­net par Henri MINARET

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.