Ne pas être qu'un "patient" ...

Éditorial du numéro 7 — Le Parkinsonien Indépendant

Le Parkin­so­nien Indé­pen­dant n° 7 — décembre 2001

Un « effet d’annonce » qui nous choque.

Toute la presse en parle : « Premier clonage humain »

Le 26 novembre 2001 restera dans les annales de l’humanité. S’en suivent des débats philo­so­phiques et des prises de posi­tion péremp­toires sur le sujet. Chacun se doit de dire, même s’il n’en a aucune compé­tence, La Vérité sur le sujet !


Le philo­sophe Miche SERRE a eu une posi­tion inté­res­sante lors d’une inter­view sur France Inter : « N’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’un effet d’annonce d’un labo­ra­toire privé qui tient à se placer « gagnant » dans un marché « porteur » qui pèse des millions de dollars ».

Il ne faudrait pas – mais ça existe sans doute déjà – que, sous prétexte de vouloir être les premiers à récu­pé­rer les béné­fices finan­ciers de l’opération, la course s’engage au mépris de toute éthique. Et surtout, que ces « effets d’annonce » viennent donner de faux espoirs à tous les malades et leurs proches qui, comme nous, attendent avec impa­tience que les progrès de la méde­cine viennent nous soula­ger et, pour­quoi pas, nous guérir.

Les « cellules souches », nous vous en avons parlé à plusieurs reprises, c’est effec­ti­ve­ment ce en quoi nous pouvons inscrire le plus d’espoir de guéri­son. Mais plusieurs approches sont envi­sa­gées et il n’est peut-​être pas néces­saire de jouer au docteur « Fran­ken­stein » pour obte­nir la repro­duc­tion et le déve­lop­pe­ment de ces cellules.

Sachons « raison garder » sur un sujet d’actualité dont, de toutes les façons, nous ne verront pas les effets avant des années comme nous l’ont dit les cher­cheurs qui travaillent sur les greffes. Et malheu­reu­se­ment, ce n’est pas pour cette année qui s’ouvre.

Une année qui s’achève, une nouvelle année qui s’ouvre.

Que tous nos vœux vous accom­pagne dans votre vie, certes de plus en plus diffi­cile, mais qui verra sans doute des progrès, même minimes, dans votre quoti­dien : il faut en être persuadé ; sinon, c’est la mala­die qui a gagné.

Des recherches sont en cours sur de nouvelles molé­cules. Un TASMAR nouveau est à l’essai. Des budgets impor­tants ont été déblo­qués pour la neuro­sti­mu­la­tion. Des négo­cia­tions sont en cours avec les URCAM pour une recon­nais­sance de la kiné­si­thé­ra­pie.

L’action de tous – asso­cia­tions, méde­cins, cher­cheurs, mais aussi la vôtre à votre place – peut faire avan­cer la prise en compte de la mala­die par la société. Ainsi, il ne faudrait plus que, sous prétexte de cette mala­die dite « incu­rable », les employeurs se refusent à embau­cher ou à main­te­nir dans leur poste les « jeunes parkin­so­niens » ou les neuro­sti­mu­lés, comme cela est le cas aujourd’hui pour l’un d’entre eux.

Alors, gardons l’Espoir c’est ce qui nous permet­tra de lutter au mieux contre cet insi­dieux ennemi qui nous enferme dans son étreinte.

Jean GRAVELEAU

Pas encore de Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.