Ne pas être qu'un "patient" ...

Éditorial du numéro 19 — Le Parkinsonien Indépendant

Le Parkin­so­nien indé­pen­dant n°19 – décembre 2004

Tous nos vœux pour ce nouvel an 2005

Il est de tradi­tion de souhai­ter les vœux à nos proches, nos amis, nos rela­tions ; nous n’y manque­rons pas aujourd’hui surtout à vous amies lectrices et amis lecteurs, vous qui, par votre soutien renou­velé, nous encou­ra­gez à conti­nuer dans cette mission, que nous nous sommes donnés, de vous infor­mer et de vous diver­tir.


Que les plus fati­gués d’entre nous entendent notre compas­sion et nos souhaits qu’ils trouvent dans leur entou­rage et en eux-​mêmes les ressorts qui les feront, malgré tout, croire encore et toujours à la vie : essayons de garder un mini­mum d’optimisme ; c’est sans doute le remède le plus effi­cace.

Je sais combien il est plus facile de donner ses encou­ra­ge­ments que de suppor­ter pour soi même des situa­tions insup­por­tables. Pour­tant, je me sens le droit de vous le redire : soyez opti­misme, le pire n’est pas certain !

Cette fois-​ci encore vous trou­ve­rez des articles sur la recherche et des nouvelles d’un cher­cheur qui s’est exilé aux Etats-​Unis pour pour­suivre son travail : quel dommage de voir nos cerveaux être obli­gés de se « délo­ca­li­ser » comme l’on dit aujourd’hui ! Nous lui souhai­tons bonne chance et qu’il nous revienne très vite grandi par son expé­rience.

Nous avons eu le plai­sir de consta­ter, à l’occasion d’une confé­rence, l’évolution posi­tive de l’INSERM dans ses rela­tions avec les asso­cia­tions de malades : cela doit nous encou­ra­ger dans nos actions quoti­diennes pour atti­rer l’attention de tous, pouvoirs publics, cher­cheurs et prati­ciens, sur nos demandes.

Renou­ve­lons donc, comme chaque année, l’espoir de voir se déve­lop­per des dispo­si­tifs, des aides de toutes natures et pour­quoi pas des possi­bi­li­tés de guéri­son que nous espé­rons de tous nos vœux.

Mais c’est en nous que nous trou­ve­rons le meilleur des remèdes
Ainsi que dans notre entou­rage à qui nous souhai­tons tous nos vœux.

Jean GRAVELEAU

2 Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. Notre Asso­cia­tion ne se trouve pas dans le dépar­te­ment des Ardennes. La FFGP a une repré­sen­tante
    à Harau­court — tel : 0324267663. Si votre famille se trouve très près de la fontière belge , il y a certai­ne­ment des Asso­cia­tions en Belgique dont vous trou­ve­rez les coor­don­nées par Inter­net.
    Bien amica­le­ment — E. Six

    Commentaire par Emillienne Six — 23 juin 2008 #

  2. je ne suis pas concer­née direc­te­ment mais un membre de ma famille aime­rait avoir des contacts chaleu­reux avec des personnes atteintes de la mala­die de Parkin­son. Y-​a-​t-​il une (ou des)association(s) dans les Ardennes ou peut-​être en Belgique, près de la fron­tière ?

    Je ltrans­met­trai les rensei­gne­ments que vous pour­rez me four­nir
    bien amica­le­ment et merci

    Commentaire par Sanzé Michèle — 19 juin 2008 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article.

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.