Ne pas être qu'un "patient" ...

Art-​thérapie (Anne Allaire) — Naturopathie (Bernard Aubrée)

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°61

Suite à l’assemblée géné­rale de l’APIV du 21 février 2015, voici, résu­més en quelques lignes par Yves Boccou, les inter­ven­tions d’Anne Allaire (art-​thérapeute) et de Bernard Aubrée (natu­ro­pathe).

Anne Allaire exerce sa profes­sion au CHU de Rennes :

« L’art-thérapie propose des acti­vi­tés artis­tiques à des personnes qui souffrent physi­que­ment et/​ou mora­le­ment pour aller vers un mieux-​être. La spéci­fi­cité de cette disci­pline est de prendre en compte ce qui va bien chez le patient, exploi­ter ses capa­ci­tés restantes pour ravi­ver sa qualité de vie.

J’exerce mon métier d’art-thérapeute au CHU de Rennes en réédu­ca­tion adulte depuis 2011 et, depuis novembre 2014, en neuro­lo­gie auprès de personnes atteintes de la mala­die de Parkin­son.

Un exemple d’atelier proposé en neuro­lo­gie : dessi­ner les yeux fermés en portant son atten­tion sur une musique ; puis, les yeux ouverts, ajou­ter de la couleur au moyen de diffé­rentes tech­niques. Ce mode d’expression surprend car il y a toujours un résul­tat qui le plus souvent plaît et rassure la personne, fière de ce qu’elle peut encore faire et montrer ! Le regard des autres est telle­ment impor­tant ! C’est aussi un travail avec le corps : un entraî­ne­ment avec la main qui tremble ou qui refuse d’écrire… et pour­tant, le résul­tat est là !

Par la dimen­sion plai­sir, l’art-thérapie parti­cipe à la recons­truc­tion du patient qui expé­ri­mente une douleur physique et/​ou morale. Elle peut égale­ment réduire le décon­di­tion­ne­ment à l’effort souvent à l’œuvre dans la mala­die chro­nique. De nouvelles pers­pec­tives peuvent alors appa­raître : envie de refaire quelque chose à la maison, achat de maté­riel, etc. Ce plai­sir de « faire du beau » peut redon­ner un élan et reten­tir sur la confiance et l’estime de soi. »

Ouest-​France du 29 mars 2015 sous le titre « L’art-thérapie, ça fait du bien !» rapporte l’interview réali­sée près de Jean-​Pierre Klein (psychiatre, fonda­teur de l’association Art & Théra­pie) : « L’art-thérapie ne vient pas d’un psychiatre mais d’un peintre anglais, Adrian Hill. En 1945, tuber­cu­leux, il subit, en sana­to­rium, de puis­sants trai­te­ments et de longues périodes d’ennui. En peignant, il se sent mieux. Il propose aux autres malades de faire comme lui, en lais­sant aller leur fantai­sie. Et les méde­cins constatent que les malades vont mieux qu’avec le seul trai­te­ment. »

Bernard Aubrée  : phar­ma­cien en retraite, il donne béné­vo­le­ment des conseils en matière de nutri­tion et de natu­ro­pa­thie) : « Mala­die de Parkin­son et Ventre deuxième cerveau »

« De récents travaux réali­sés par l’Inserm de Nantes ont montré qu’il y aurait un rapport entre la mala­die de Parkin­son et l’intestin. On trouve en effet des neurones dopa­mi­ner­giques dans le colon et ceux-​ci sont atteints parfois une dizaine d’années avant que les symp­tômes céré­braux appa­raissent. Les symp­tômes de la consti­pa­tion sont souvent des signes précur­seurs. Il serait donc possible de diag­nos­ti­quer la mala­die par une simple biop­sie intes­ti­nale. Tout porte à croire, actuel­le­ment, que ces mala­dies neuro­dé­gé­né­ra­tives ressemblent aux mala­dies à prions. Du reste, un prion (l’alphasynucléine) a été iden­ti­fié mais il est impos­sible actuel­le­ment de savoir comment il conta­mine l’organisme.

La piste bacté­rienne semble la plus plau­sible car on trouve une ressem­blance avec une autre mala­die en pleine crois­sance : l’autisme. Le dérè­gle­ment de la flore intes­ti­nale, qu’on nomme dysbiose, permet­trait à des bacté­ries patho­gènes de libé­rer des toxines capables d’interférer avec le déve­lop­pe­ment des neurones.

Le réta­blis­se­ment d’une flore intes­ti­nale par un régime appro­prié type Dr Seigna­let a permis d’améliorer l’état des malades atteints de MP.
Il est donc recom­mandé de lutter contre la consti­pa­tion, d’avoir une alimen­ta­tion Bio pour éviter les pesti­cides et les addi­tifs pertur­ba­teurs de la flore intes­ti­nale. Dans un premier temps, il serait souhai­table d’éliminer le gluten et les laits animaux car ces deux aliments contiennent de la glia­dine et de la caséine, deux protéines actuel­le­ment mises en cause dans la dégra­da­tion de la muqueuse intes­ti­nale ».

Yves Boccou concluait « voilà donc en quelques mots ce que disait l’intervention de Bernard dans laquelle il mettait en évidence les avan­tages d’adopter une nour­ri­ture saine, le Bio bien évidem­ment mais aussi les produits Bleu Blanc Cœur »

Trans­mis par Bernard Pettier — secré­taire APIV

2 Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. Bonjour,

    je trouve cet article très inté­res­sant, surtout sur le rôle possible de l’intestin.
    Dans le livre que suis en train de lire (le charme discret de l’intestin), l’auteur y fait allu­sion. J’en suis qu’au début de la lecture.
    L’idée de savoir que je peux être actrice au quoti­dien de ma santé me donne de l’espoir. Et j’aime ça. Car mon ventre m’impressionne moins que mon cerveau.

    Commentaire by Martine — 8 octobre 2015 #

  2. Effeec­ti­ve­ment comme tous les chemins menent a Rome que dans le cochnn tout est bon il s’.agit pouf nous braves petits soldats parkin­so­nidn dd faire feu dd tout bois faire montre d’ingeniosite. La est notre force et notre seul salut j ‘en suis tota­lee­ment convain­cue .. .
    Et « l »echo » du.mois de juin se faiit le joyeux echo de l ‘art — thera­pie de la velo­the­ra­pie du Xi jong du tango argen­tin qu’on pour­rait prati­quer entre humains dans le premieff Cafe parkin­son borr­de­lais
    En nico­ti­no­the­ra­pie par contre nulle presence humaine detec­tee
    Ce sont rats et souris qui ouvrent et ferment le bal .… Surpre­nant.…!
    Plus que ça . Conster­nant . Deses­pe­rant

    Tr
    Eetyr
    non

    Commentaire by saint genez — 30 juillet 2015 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.