Ne pas être qu'un "patient" ...

Place de l’orthophonie dans la maladie de Parkinson

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°46 – octobre 2011

Les signes de la MP sont la consé­quence de l’atteinte du Locus Niger, petite struc­ture du cerveau faisant partie du système extra­py­ra­mi­dal et entrai­nant la dispa­ri­tion des neurones qui fabriquent la dopa­mine. Ce système inter­vient dans le contrôle de tous les mouve­ments auto­ma­tiques : posture, marche, parole, écri­ture.

Consé­quence sur la commu­ni­ca­tion :
Troubles de la voix, de la parole et du langage souvent accom­pa­gnés par des troubles de l’écriture. Après quelques années d’évolution, une dysar­thrie modé­rée est constante. Ces troubles sont souvent précoces et appa­raissent avant les troubles de la déglu­ti­tion.

Signes obser­vés :

  • Dyspho­nie avec alté­ra­tions de l’intensité vocale, du timbre, de la mélo­die, du débit (voix mono­tone, bredouille­ment, inten­sité dimi­nuée, timbre voilé …)
  • Dysar­thrie avec arti­cu­la­tion impré­cise des consonnes. Au niveau de la mâchoire, l’articulation se réduit et la diffé­ren­cia­tion entre voyelles et consonnes se fait mal (démar­rage hési­tant, répé­ti­tion de syllabe, parfois débit de paroles accé­léré, rigi­dité des muscles des lèvres et de la langue avec manque de coor­di­na­tion entre l’émission sonore et l’articulation).
  • Dyspha­gie avec pertur­ba­tions de la phase buccale, pharyn­gée, œsopha­gienne. Les troubles de la déglu­ti­tion étant une compli­ca­tion tardive dans l’évolution avec forma­tion diffi­cile du bol alimen­taire et contrac­tion pharyn­gée insuf­fi­sante avec pour consé­quence une perte d’appétit, des diffi­cul­tés à avaler les médi­ca­ments. La dyspha­gie peut empê­cher aussi que la salive soit absor­bée auto­ma­ti­que­ment ; celle-​ci s’accumule et peut provo­quer des «  bavages  » en cas de mauvaise posture de la tête (tête bais­sée).
  • Amimie avec dimi­nu­tion de l’expression gestuelle du visage, support habi­tuel de la parole. Les contrac­tions modi­fient l’expression faciale.
  • Troubles cognitivo-​visuels appa­raissent au décours de la mala­die avec troubles de l’attention, de la concen­tra­tion, pertes de mémoire, troubles du raison­ne­ment, limi­ta­tion et lenteur du mouve­ment des yeux et des mouve­ments tête-​yeux.
  • Akiné­sie qui est un ralen­tis­se­ment de l’initiation du mouve­ment avec raideur muscu­laire ou au contraire hyper­to­nie, trem­ble­ments, et entraine des troubles de l’écriture qui peut être le premier signe de l’installation de la mala­die et consti­tuer un motif de consul­ta­tion médi­cale. L’écriture est ralen­tie ou micro­gra­phique, reste lisible mais peut être pertur­bée au point que la phrase soit illi­sible. Cela entraîne souvent une modi­fi­ca­tion de la signa­ture.

La perte de l’automatisme doit être rempla­cée par un mouve­ment volon­taire.
Prise en charge ortho­pho­nique :
Globa­le­ment le but est de renfor­cer la volonté pour tenter de conser­ver le plus long­temps les auto­ma­tismes. Après évalua­tion, de la dyspho­nie, de la dysar­thrie, de la dyspha­gie, de l’écriture, une réédu­ca­tion s’avère indis­pen­sable. Les trai­te­ments anti­par­kin­so­niens sont effi­caces pour l’amélioration de la motri­cité des membres mais pas effi­caces pour trai­ter les autres problèmes.
La réédu­ca­tion consis­tera :

  • parler
  • détente muscu­laire, relaxa­tion
  • travail du souffle abdo­mi­nal et de la respi­ra­tion
  • travail de la verti­ca­lité, de la posture, du regard,
  • travail des praxies bucco-​faciales,
  • travail de la déglu­ti­tion afin d’éviter les pneu­mo­pa­thies de déglu­ti­tion,
  • travail vocal pour augmen­ter l’étendue de la voix, son expres­si­vité
  • travail de l’articulation de la parole
  • travail du langage en propo­sant une stimu­la­tion de la parole spon­ta­née diri­gée
  • texture des aliments, adap­ta­tion des apports calo­riques, posture,
  • compor­te­ment graphique : posi­tion du tronc, du membre supé­rieur concerné par l’écriture,
  • parti­ci­pa­tion et infor­ma­tion de l’entourage.

L’orthophoniste informe de la façon de limi­ter les situa­tions de handi­cap et de main­te­nir au mieux la motri­cité et préser­ver au maxi­mum l’autonomie. C’est un complé­ment indis­pen­sable à la kiné­si­thé­ra­pie. Le malade doit deve­nir co-​acteur de sa prise en charge.

Asso­cia­tion Soli­da­ri­tés Parkin­son 93

13 Commentaires Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. Je recherche des prati­ciens de la méthode LSVT à Paris ou région pari­sienne (92, 78). Pouvez-​vous m’ai­der ? Avec tous mes remer­cie­ments.

    Commentaire by laborde — 3 décembre 2015 #

  2. Bonjour,
    ma femme a une ordon­nance pour de l’or­tho­pho­nie à effec­tuer selon la méthode LSVT et je ne trouve pas de prati­cien. Pour­riez vous m’in­di­quez une adresse de l’un d’entre eux sachant que j’ha­bite dans le douzième arron­dis­se­ment de Paris.

    Par avance merci.

    Cordia­le­ment.

    Philippe

    Commentaire by MATHIEU — 22 octobre 2014 #

  3. Pour trou­ver une logo­pède certi­fiée LSVT,pour la province du Hénaut en Belgique, il faut se connec­ter au site LSVT Global.
    Le site en anglais annonce 96 logo­pèdes et four­nit leurs noms et adresses .
    Si diffi­cul­tés, je vous laisse mon adresse jpmo5@orange.fr
    Jean Pierre Laga­dec

    Commentaire by Jean Pierre Lagadec — 31 mars 2014 #

  4. bonjour,

    je suis a la recher­cher d une logo­pede qui travaille avec le lsvt dans le hainaut en belgique

    maman souffre de la mala­die de parking­son

    merci a vous

    nata­lie

    Commentaire by haubourdin — 5 mars 2014 #

  5. merci beau­coup pour votre réponse
    cordia­le­ment

    Commentaire by MARTIN — 13 février 2013 #

  6. Voici quelques adresses de prati­ciens LSVT en Gironde :
     — Nelly Bon Saint Come ( 0675526837) à Bordeaux.
     — Béatrice Dubarry Thomas et Aman­dine Fradin
    CRF Les Grands Chènes ‚40rue Stéhé­lin à Bordeaux
     — Annick Julliard ( 0556977184 ) à Méri­gnac
     — Claire Lété (0556957274 ) à St Médard en Jalles
     — Anne Sophie Sarthou ( 0556963595) à Bordeaux
    Bonne récep­tion
    JPL

    Commentaire by Jean Pierre Lagadec — 13 février 2013 #

  7. bonjour atteint de la mdp depuis 2 ans je cherche un ortho­pho­niste agrée LSVT dans la gironde
    je ne peux pas la trou­ver malgré vos conseils !!
    merci d’avance

    Commentaire by MARTIN — 12 février 2013 #

  8. Dans un message du 7 Décembre, j’avais expli­qué comment on pouvait avoir la liste des ortho­pho­nistes fran­çais agréés LSVT, en se connec­tant sur le site LSVT.
    En ce qui concerne le Vaucluse, j’ ai trouvé 2 ortho­pho­nistes :

    - Made­leine Costan­tini (0490790080)
    Centre Hospi­ta­lier Inter­com­mu­nal
    84120 Pertuis

    - Natha­lie Gabrielle Joyeux (0490824539)
    Cabi­net d’Or­tho­pho­nie
    84000 Avignon

    Bonne récep­tion

    Commentaire by Jean Pierre Lagadec — 5 février 2013 #

  9. Bonjour je suis à la recherche de prati­ciens ortho­pho­nistes sur le dépar­te­ment du Vaucluse pratiquent la méthode LSVT pouvez si vous avez les infos me les trans­mettre merci bien cordia­le­ment

    Commentaire by collet — 5 février 2013 #

  10. Je viens de termi­ner « la méthode LSVT e réédu­ca­tion de la parole et de son ryth­mique j’in­siste sur le fait qu’il s’agit d’une méthode basée sur la commu­ni­ca­tion au cerveaux de nouveaux appren­tis­sages.

    Commentaire by millo — 29 décembre 2011 #

  11. Je confirme que la liste des prati­ciens LSVT est acces­sible sur Inter­net sous la rubrique LSVT Global,puis Search a clini­cian.
    Ce matin , j’ai pu retrou­ver la liste pour Paris.
    Je pour­rais vous l’en­voyer
    JP Laga­dec

    Commentaire by Jean Pierre Lagadec — 7 décembre 2011 #

  12. La liste des prati­ciens LSVT est donnée sur Inter­net sous la rubrique LSVT Global- Clini­cian search results . En mars 2010,j’avais ainsi imprimé la liste des prati­ciens LSVT pour toute la France. J’ai une liste sur papier de 300 prati­ciens dont envi­ron 10 à Paris et en banlieue.
    Malheu­reu­se­ment, je n’ar­rive pas à la retrou­ver sur Inter­net.
    Mais vous pouvez me donner votre adresse mail ( la mienne est jpmo5@wanadoo.fr ) et on pourra voir comment je pour­rais vous rensei­gner.
    Jean Pierre Laga­dec

    Commentaire by Jean Pierre Lagadec — 6 décembre 2011 #

  13. Bonjour,

    L »ortho­pho­nie semble vrai­ment primor­diale dans le cas dans le cas d’un syndrome parkin­so­nien, en effet, et je suis à la recherche de prati­ciens de la méthode de Silver­man (LSVT) sur Paris, mais je ne trouve pas !!!
    Auriez-​vous l’ex­trême gentillesse de me donner des pistes ?
    D’avance, merci à vous
    bien cordia­le­ment,

    a seydoux

    Commentaire by anne-marie seydoux — 6 décembre 2011 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle créé par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.