Ne pas être qu'un "patient" ...

Du yogourt pour ralentir la maladie de Parkinson

Article paru dans LE PARKINSONIEN INDÉPENDANT n°58

Le D-​lactate et le glyco­late, deux substances natu­relles dans certains yogourts, pour­raient aider à ralen­tir et même arrê­ter la progres­sion du Parkin­son.

Certains yogourts et en parti­cu­lier deux de leurs ingré­dients, le D-​lactate et le glyco­late, pour­raient avoir des effets « magiques » sur les mala­dies neuro­dé­gé­né­ra­tives comme la mala­die de Parkin­son.

Des cher­cheurs alle­mands de l’Institut Max-​Planck ont décou­vert que ceux-​ci pour­raient ralen­tir, voire arrê­ter la dété­rio­ra­tion des neurones.

La trou­vaille scien­ti­fique pour­rait gran­de­ment aider les gens souf­frant du Parkin­son, car dans leur cas, les neurones meurent lente­ment et graduel­le­ment pour faire place à une perte de contrôle des mouve­ments et du corps.

Le D-​lactate et glyco­late auraient donc des capa­ci­tés jusqu’ici insoup­çon­nées et seraient en mesure de main­te­nir l’activité des mito­chon­dries des neurones qui habi­tuel­le­ment cesse en présence de Parkin­son.

Top Santé révèle que l’étude a été réali­sée sur des cellules de C. elegans qui sont en fait des vers qui servent de modèles en biolo­gie molé­cu­laire. Ils sont souvent utili­sés par les scien­ti­fiques pour étudier le vieillis­se­ment et la mort cellu­laire.

Proposé par Renée Dufant

1 Commentaire Cliquer ici pour laisser un commentaire

  1. Le yoghourt peut il etre pris en mem temps qu’un parkin­so­nien est sous levo­dopa ?

    Commentaire par Moise — 23 novembre 2014 #

Laisser un commentaire

XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Flux RSS des commentaires de cet article. Rétrolien URI

Propulsé par WordPress et le thème GimpStyle crée par Horacio Bella. Traduction (niss.fr).
Flux RSS des Articles et des commentaires. Valide XHTML et CSS.